Nour

by 5/21/2014 0 commentaires
Bonsoir à tous, 

Pour commencer, un petit récit pas très amusant. Ce soir je suis monté dans le tramway à Halvêque direction Beaujoire, et en arpentant l'allée centrale j'aperçois un homme au sol, seul, à moitié inconscient, entouré de personnes assises qui l'observent... sans broncher. Cet homme, certes, n'était pas sobre, mais de là à l'ignorer "sous prétexte" qu'il était alcoolisé et vraisemblablement SDF... et ne pas prévenir la conductrice du tramway ! Je ne parlerai même pas des contrôleurs ensuite qui l'ont soulevé malgré mon conseil d'appeler et d'attendre les secours (car il m'a dit qu'il était épileptique et qu'il s'était cogné à la tête !). Je ne suis pas sûr que l'on vous apprenne cela en formation secourisme, si ? 

Voilà un incident aussi triste que révoltant.
Mais cela n'a pas terni ma chouette rencontre avec mon inconnue du jour.

Je vous présente Nour, 23 ans.

Dans la vie Nour est étudiante en 3ème année de psychologie : " je suis une passionnée. J'adore découvrir le corps humain, le comprendre, aider les gens, c'est un état d'esprit et c'est ma VOCATION ! " 
C'est toujours passionnant d'écouter mes inconnus parler de leur métier ou leurs études avec tant d'entrain, je suis admiratif !

Je lui demande de m'apprendre quelque chose sur ses études : " On nous apprend la manipulation de l'homme - d'ailleurs, il y a peu on a fait une expérience de rue ça s'appelle 'La Porte au Nez'. On devait amener des passants à faire quelque chose pour nous  à savoir leur faire distribuer un tract des restos du cœur. Pour cela, on leur pose une requête qui leur demande de l'énergie (=une grosse réflexion) qui amène systématiquement une réponse négative et juste après on leur pose une autre requête moins prenante en énergie et qui amène une réponse OUI. Et bien dans la plupart des cas on arrive à leur faire faire ce que l'on souhaite, c'est fascinant ! "

Mises à part ses études, Nour aime lire, les sorties avec ses amis, danser, écouter de la musique et le shopping ! 

Elle n'aime pas : " La jalousie, le travail forcé, le manque de liberté, l'oppression, le matérialisme, etc.  Je n'aime pas aussi tout ce qui pique ou qui est irritant (exemple : les aiguilles, les cactus, les plats épicés, etc.) " (rires)

Avec un joli prénom et peu commun, je lui demande ses origines et de me parler un peu de son pays : " Je suis syrienne. La Syrie est un superbe pays malgré cette culture qui irrite : la condition de la femme. Mais cela reste un beau pays avec de belles valeurs telles que la famille, le partage ! "

Le mot de la fin : " Il faut oser prendre sa liberté et s'affranchir des oppresseurs ! "

Merci Nour et bonne chance pour la suite !


A.