Bonsoir à tous, 

Ce matin je suis allé me balader rapidement dans le sens inverse du chemin habituel... Je crois que je n'avais pas envie d'aller au travail et je devais penser que le fait d'aller dans le sens inverse m'aiderait à trouver l'inconnu du jour haha ! Et c'est ce qui s'est finalement passé... Coup de chance au premier coup, c'est cool de terminer la semaine sans refus !

Je vous présente Adrien, 29 ans.

Dans la vie Adrien bosse dans l'informatique : " Je suis consultant en informatique. A la base je suis dans le domaine des statistiques, mais là j'ai accepté plutôt une mission dans la maîtrise d'ouvrage : MOA ; c'est du décisionnel et non de la technique. Ce n'est pas la mission de mes rêves, je suis prestataire de service, mais ça va : je m'attendais à pire ! (rires)
J'espère que ma prochaine mission sera dans l'études de données, tout ce qui est BIG DATA me passionne. Je termine cette mission normalement en décembre et j'ai un peu hâte car j'en ai marre de faire 4 heures de trajet par jour : Je bosse au Mans et c'est 1h20 de train et 20/30 minutes de voiture, rien que pour me rendre au taf... C'est épuisant. " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Il faut savoir jongler entre les différents sujets, aujourd'hui la base du métier c'est d'aller plus vite, toujours plus vite... et retenir d'autant plus de choses. Une qualité pour faire mon job ? Savoir être patient ! " 

Il aime le cinéma, la musique - il fait de la guitare et le sport : " J'aime principalement le basket, je suis un grand fan de NBA et notamment des SIXERS. Je compte me réinscrire en club prochainement, ça me manque ! " 

Il n'aime pas les olives, la pollution, le fait que l'on ne prenne pas soin de la nature, le manque de respect : " Je déteste les gens qui parlent fort au téléphone dans les transports en commun. "  

Es-tu heureux aujourd'hui ?
" Oui, je suis quelqu'un de positif j'essaie un maximum de relativiser... J'aime la vie ! " 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Allen IVERSON, un joueur de basket NBA qui ne joue plus actuellement. Pourquoi lui ? Parce que c'est une contradiction dans le sport que j'aime : le basket. J'aime ce sport collectif, mais c'était un joueur à personnalité si individuelle qu'il m'a toujours fasciné. C'est pour moi le plus grand joueur ! " 

Le mot de la fin ? 
" C'est une bonne idée ton blog. " 

Merci Adrien et bonne continuation pour tes trajets Nantes-Le Mans.

A.


Bonsoir à tous, 

Ce matin j'étais du côté de la gare et après de longues minutes seul sur le quai, un homme, casque de musique vissé sur les oreilles, est arrivé. Je m'approche alors et l'aborde : 
" Ah mais tu es déjà venu me parler y a longtemps. Un truc dans le tramway ?
- Je suppose que tu avais refusé si ça ne te parle pas plus que ça, haha !
- Oui j'avais décliné effectivement.
- Et aujourd'hui acceptes-tu l'interview ? 
- Ouais ! "

Je vous présente Fabien, 43 ans lundi prochain. 

Dans la vie, Fabien bosse dans le décapage de pièces industrielles : " Je nettoie et dégraisse des pièces pour des centrales nucléaires. J'empêche la rouille et les diverses contaminations qu'il peut y avoir sur les pièces métalliques. Si j'aime mon job ? Ça dépend des périodes mais en ce moment ça va. Pourquoi ? Il y a l'ambiance qui est sympa, c'est un taf diversifié, c'est physique et ça, ça me plait ! Cela fait 10 ans que je fais ce job et y a des jours où j'en ai marre, c'est complexe, les normes de qualité sont très exigeantes et usantes, le corps en prend un coup quand même. J'ai beau avoir un peu de bouteille, d'expérience, et bien je le trouve toujours de plus en plus dur ce job... On a du mal à trouver des jeunes, en général ils ne restent pas. " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son job ?
" On utilise de l'acide fluorhydrique pour décaper les pièces. C'est un acide, donc c'est dangereux ; mais celui là il est traître car on ne le sent pas, il traverse la peau et attaque les os et on développe la gangrène. 
Une qualité pour faire mon travail ? Etre minutieux, propre et rigoureux. " 

Il aime faire du vélo, passer du temps avec son fils et la musique : " Je ne conçois pas la vie sans musique, je travaille en musique, je marche en musique, je prends les transports en musique et chez moi je fais aussi de la musique. J'aime tous les styles de Brel, au rock en passant l'électro et la Trans. J'en fais aussi via un sampleur ... Bref je vie musique ! " 

Il n'aime pas la politique, les médias, les cons, les racistes et les épinards. 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Oui ça va mieux que cela n'a été. La vie n'est pas simple tous les jours et elle ne te fait pas de cadeaux... Mais aujourd'hui je ne suis pas trop mal. " 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" La mère de mon fils : Lucie. Pourquoi elle ? C'est quelqu'un que j'écoute beaucoup, qui trouve toujours les mots pour rassurer, conseiller... C'est quelqu'un de très réfléchi et que j'estime beaucoup. " 

Le mot de la fin ? 
" Bonheur ! "

Merci Fabien et j'espère que tu as passé une bonne journée en musique ? 
Comme quoi on peut refuser l'interview un jour, se recroiser quelques années après et accepter ! 



A.


Bonsoir à tous, 

Ce soir je suis allé au terminus de la Beaujoire, un tramway était à quai et j'ai décidé de monter dedans. Bah oui, il faisait froid, il pleuvait, alors la flemme d'attendre sur le quai haha ! J'ai aperçu au loin dans le tramway quelqu'un de dos, plongé dans des feuilles qu'il lisait. Je me suis assis en face de lui alors que le tramway était vide et l'aborde.

Je vous présente Thomas, 26 ans.

Dans la vie Thomas est en recherche d'emploi : " J'ai terminé mes études : un Master 2 en droit des affaires. J'ai effectué un stage de plusieurs mois dans une entreprise mais je cherche mon premier job. Nantais de naissance et angevin pour les études, là je cherche du taf donc je postule un peu partout. Si c'est compliqué ? Un peu, car comme tout jeune qui débute, je n'ai pas d'expérience à part quelques stages... Mais une fois rentré dans une entreprise, je vais acquérir cette expérience. 
Ça consiste en quoi de faire du droit des affaires ? C'est en gros du conseil et de l'accompagnement aux entreprises, que ce soit pour diverses choses telles que : un choix juridique, une aide à la création, etc. 
Si j'aime ce que je fais ? Oui clairement ! C'est juste que c'est arrivé un peu par hasard. A la base j'aurais aimé un job un peu plus créatif dans la musique, la littérature ou qui aurait eu un rapport avec l'Histoire. Pourquoi ce choix alors ? J'ai mis mes envies un peu utopiques de côté pour un choix plus terre-à-terre qui pourrait m'assurer un avenir, et puis le droit c'est sympa il y a beaucoup de choses à apprendre tellement c'est vaste. " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" L'achalandage. En fait, je me rends compte que ce mot est rarement compris car j'ai souvent des clients au téléphone qui sont persuadés que l'achalandage est leur stock de marchandises. Alors que pas du tout, en fait l'achalandage c'est ta situation géographique par rapport à une potentielle clientèle. Exemple : une rue très passante a un achalandage important. 
Ce qu'il faut comme qualité pour faire du droit des affaires ? Il faut être rigoureux et aimer le côté rédactionnel, aimer écrire et savoir bien choisir ses mots car en droit chaque mot a son importance. " 

Il aime la guitare - il en joue depuis 10 ans, la musique rock et le hard rock, le HELLFEST - festival auquel il participe chaque année et ce, depuis 2008 - , les séries, les films et l'écriture : " Je rêve d'écrire un roman historique à l'époque des Mérovingiens, une époque assez méconnue à mon goût car c'est avant le Moyen-Age et c'est beaucoup plus sanglant ! " (rires)

Il n'aime pas les incivilités, le manque de respect, faire le ménage : " Et les réseaux sociaux... Enfin c'est pas que je n'aime pas les réseaux sociaux, car à la base c'est plutôt sympa, mais c'est l'utilisation qui en est faite aujourd'hui avec les selfies, le narcissisme qui s'en dégage, la mise en avant de sa propre vie, comme si ta vie était plus intéressante que celle des autres ! " 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Même si je cherche du boulot et bien j'ai une copine, je m'entends bien avec ma famille... Je n'ai pas de raison de ne pas aller bien. " 

Une personne qui t'a marqué et qui t'influence encore aujourd'hui ? 
" Mon frère : Alexandre. 
Il est l'aîné, et comme je suis le petit frère, il a forcément été mon modèle à un moment de ma vie. Et puis en grandissant, j'ai compris que j'avais ma propre personnalité, que je n'avais pas besoin de trop m'identifier à lui. Attention, on s'entend très bien, c'est juste que j'ai fini par comprendre que l'on était différents et que c'était ça, s'affirmer, aujourd'hui. " 

Le mot de la fin ? 
" C'est cool de parler avec toi ! Je crois que j'aurais aimé trouver un mot de la fin plus percutant et/ou plus amusant, mais c'est tellement spontané ton interview que c'est difficile. En tout cas ça me prépare pour l'entretien que je vais passer là, je me sens déjà plus à l'aise. " (rires)

Merci Thomas et j'espère que ton entretien s'est bien passé ?


A.


Bonsoir à tous, 

Ce matin ce fut un peu la galère pour trouver l'inconnu(e) du jour... Il m'aura fallu pas loin de 7 refus mais heureusement pour moi j'étais super motivé pour un lundi matin à 6h. Bref, c'est à l'arrêt 'Commerce' que j'ai abordé un jeune homme qui accepta tout simplement.

Je vous présente Damien, 36 ans.

Dans la vie Damien est en formation ajusteur/monteur : " Je suis en formation depuis 2 mois et je termine dans 3 semaines. Si ça me plait ? Oui carrément ! C'est une sorte de reconversion, j'ai travaillé pendant quelques années dans le BTP : la menuiserie aluminium. Je faisais tout ce qui était lié à l'aluminium dans les portes et les fenêtres principalement. Et puis j'en ai eu marre, mon contrat s'est terminé et puis j'ai décidé de me ré-orienter. C'est une conseillère pôle emploi qui m'a parlé de cette formation, j'ai pris un peu le temps de réfléchir pour savoir si ça m’intéressait, j'ai fais des recherches, etc. Et puis j'ai fini par me dire que ça avait l'air pas mal, que niveau taf derrière, ça suivrait et me voilà en formation. " (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Je vais travailler dans l'aéronautique et donc je travaille principalement sur des pièces de fuselage, alors là en formation je m'exerce sur des petites pièces mais après je serai amené à travailler sur des pièces de 3 à 12 mètres. 
Tu veux un truc technique ? L'aléseuse. C'est une perceuse qui permet de faire un trou propre dans le fuselage. On y insère une fixation, et ce trou doit être 'propre' : il ne doit pas laisser passer l'air, sinon il y aura de la condensation et de la corrosion... Cela pourrait être grave pour l'avion. 
Une qualité pour faire mon job ? De la minutie et de la précision. "

Il aime le foot - supporter du PSG depuis 1993 -, les reportages animaliers et lire : " Je lis tout ce qui me passe sous la main : romans, bandes dessinées, etc. " 

Il n'aime pas l'égoïsme, l'hypocrisie et les gens qui ne se parlent pas : " Moi je suis Guadeloupéen, je suis arrivé en Métropole il y a 2 ans, pour des raisons professionnelles : le manque de travail. Tout est saturé sur l'île et je passais mon temps à faire des petits trucs, rien de stable. Et j'ai tout de suite constaté que les gens ici dans les transports se renferment sur eux-même : musique, journal, téléphone, ils fuient le regard des autres passagers comme s'ils avaient peur d'un truc. " 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Personne en particulier. Je me suis fait tout seul, je fais mes propres choix, j'ai quitté ma famille pendant un an pour trouver du travail ici et ils m'ont rejoint un an après. Je m'influence et me motive tout seul ! " (rires)

Le mot de la fin ? 
" Dis-moi que le monde change, mais de façon positive, hein ? Que tout ces fous en Corée/USA et que ces pillages à Saint-Martin n'existent pas et que demain tout sera meilleur ? "

Merci Damien et au plaisir de te recroiser dans le tramway !


A.



Je suis tellement fier de ce qu'il vient de se passer ... Je ne pensais pas que le blog aurait permis cela. Je vous laisse lire cet article et le partager un maximum si vous avez aimé cette histoire qui n'est pas terminée.

Allan

Bonsoir à tous, 

Waouh, quelle journée pour le blog et pour moi ! Ce matin, c'est accompagné des journalistes du magazine gratuit URBANNE, que je suis allé à la chasse à l'inconnu ; pour le reste des événements, ce sera dans Presse Océan demain.
Et vu la météo, j'ai décidé d'aller à PIRMIL : au moins on est plus ou moins abrité. Et après avoir observé, attendu de longues minutes j'ai décidé de me diriger vers un homme, en bleu de travail, tenant son repas du midi à la main et qui venait de passer devant moi. 

Je vous présente Saffai, 25 ans.

Dans la vie Saffai est agent de tri : " Je bosse pour une entreprise de recyclage papier. Si j'aime ce que je fais ? Oui, j'ai de la chance j'ai trouvé ce contrat aidé qui me permet de stabiliser ma situation. L'avantage du contrat aidé c'est qu'en parallèle de ce job, je suis une formation pour devenir cuisinier, et ça c'est chouette ! Donc 2 jours par semaine je suis en formation, le reste du temps je suis agent de tri. Parce que la cuisine, c'est une vocation ! Ce que je faisais avant ce contrat aidé ? Je nettoyais les trains la nuit. C'était dur, pénible, très fatigant et surtout très précaire : j'étais en intérim, je bossais un jour par ci, un jour par là... je suis bien mieux aujourd'hui " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
En quoi ça consiste ? En fait je vais dans les entreprises récupérer des containers/bacs de papiers pour les emmener au recyclage. Je vais principalement dans les services administratifs et quelques petites entreprises. 
Une qualité pour faire ce job ? C'est dur physiquement, donc il faut être courageux car les containers peuvent être lourds quand ils sont pleins de papiers. "

Il aime cuisiner bien évidemment, et jouer de la musique : " Je suis musicien, je fais de la batterie à la 'Maison de Rasta' quartier Madeleine Champ de mars. " 

Il n'aime pas : " Il n'y a rien que je n'aime pas, rien qui me révolte car je pars du principe que ni moi ni les autres ne sont parfaits. Il y a un proverbe qui dit : soit propre avant de juger les autres ! Donc juger ce n'est pas ma nature car je n'estime pas que je vaux mieux que les autres. " 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Oui. Pourquoi ? J'ai un travail, un salaire qui tombe chaque mois... je n'ai pas à me plaindre tout va bien. " 

Le mot de la fin ? 
" Satisfaction ! Bon courage à toi. " 

Merci Saffai et bonne chance pour la suite, au plaisir de te revoir dans le tramway.


A.



PS:je reviens la semaine prochaine pour de nouvelles aventures dans le tramway, je suis en congé le reste de la semaine.





Bonsoir à tous, 

Ce matin j'ai croisé mon inconnue du jour à l'arrêt 8 mai, je suis en train d'acheter mon coupon mensuel à la machine quand une jeune femme m'aborde : " excusez-moi, vous n'auriez pas du feu ? "
Je termine ma transaction avec la machine pour un joli montant de 66€ et décide d'aller aborder cette jeune femme, bah oui il ne faut pas venir me parler sinon je te renvoie l'ascenseur haha !

Je vous présente Elodie, 22 ans.

Dans la vie Elodie est vendeuse dans une boutique qui vend du mobilier : " Cela fait un mois que je fais cela, je suis en intérim. Si ça me plait ? Plus ou moins, à la base je suis plutôt dans le domaine bancaire mais pour des raisons personnelles j'ai dû trouver un job un peu en urgence. Pourquoi en urgence ? J'ai actuellement des problèmes de logement et donc une perspective de CDI me permettra, je l'espère, de débloquer ma situation. Ce qui me plait dans ce job ? Le contact avec les clients, c'est vraiment le gros point positif, et même si ce n'est pas toujours facile et bien j'aime ça. Le domaine bancaire c'est différent, déjà je travaillais beaucoup par téléphone et il y a une pression psychologique, une pression de résultat, un stress, etc., et tout ça je ne l'ai pas du tout dans mon job actuel. " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Il faut être souriant, patient, parfois faire preuve de sang froid car parfois les clients ne sont pas très sympa mais heureusement ce n'est pas la majorité. (rires)
Sinon on bosse avec un logiciel des années 1970, le logiciel MERCURE, c'est un truc horrible à prendre en main, je suis plutôt à l'aise avec l'informatique mais ce logiciel c'est une catastrophe. " (rires)

Elle aime dessiner et la musique : " Tout ce qui touche à la création ça me parle, que ce soit dans le dessin, la musique, etc, dès qu'il y a de la création ça me passionne. Ah aussi je joue de la musique oui, je fais du mastering et de la composition via des logiciels de beat-beating mais pas que, je chante aussi. Dans quel style ? Du Trap et du HipHop, j'ai une petite page Facebook où je mets quelques trucs : ici. J'aimerais en vivre, j'ai eu des groupes, on a tourné un peu dans quelques endroits mais je sais que c'est une utopie pour moi. J'ai beaucoup de rêves, j'aurais aimé être styliste, architecte, mais il faut faire beaucoup d'études et les écoles coûtent cher... La réalité me rattrape bien trop souvent, je n'ai pas eu une vie simple. " 

Elle n'aime pas le melon, l'égoïsme, l'injustice et le narcissisme : " L'injustice, car je l'ai vécue, c'est un peu l'histoire de ma vie, l'injustice ! Et le narcissisme, via les réseaux sociaux, comme les selfies... je dis ça mais j'en suis la première à en faire plein. Mais je sais que tout ça c'est une question de confiance en moi : je n'ai pas confiance en moi, je doute énormément, j'ai peur de faire confiance... mais j'en suis consciente. "

Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
" Même si je suis très inquiète pour mon logement, oui je suis heureuse. Je suis de bonne humeur le matin : ça change ! " (rires)

Une personne qui t'a marquée ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Personne ! Je ne compte que sur moi-même, je ne fie pas aux autres et je ne demande jamais d'aide... Peut-être faudrait-il que j'arrête d'être comme cela et parfois demander un coup de main aux amis ? Tout est lié à mon histoire perso j'ai peur de faire confiance et que l'on me fasse du mal, je ne baisse jamais la garde. " 

Le mot de la fin ? 
" Merci à toi de m'avoir interviewée, même si tu n'avais pas de feu ... " (rires)

Merci à toi Elodie, je te souhaite de trouver une solution rapide à tes problèmes de logements.


A.


Bonsoir à tous, 

C'est du côté de Rezé et plus précisemment à l'arrêt '8 mai' que j'ai abordé mon second inconnu du jour, la première ayant refusé sur ce même quai quelques minutes avant. Et il accepte tout de suite avec le sourire : " Ah oui c'est super, merci de venir me parler ! " 

Je vous présente Sory, 41 ans.

Dans la vie Sory est sans emploi : " Je suis actuellement dans l'impossibilité de travailler : j'ai des problèmes de dos, je pense que je vais avoir bientôt des infiltrations mais bon j'ai des pistes dans le nettoyage quand ça ira mieux. ", me dit-il en me montrant sa ceinture abdominale. 
" Comme je te le disais chez moi en Afrique on est très sociable, et ici ça manque de communication entre les gens, c'est dommage ! "

Je comprends rapidement que Sory n'est pas d'ici et je lui demande de m'en dire un peu plus sur son parcours : " Là j'ai obtenu une carte de séjour pour 10 ans, je suis réfugié politique et cela fait un an que je suis à Nantes : je suis arrivé le 15 décembre 2016. Mon pays d'origine c'est la Guinée-Conakry et j'ai dû partir vite car ma vie était menacée. Je n'ai rien à te cacher et je vais te raconter pourquoi j'ai dû fuir : en fait quelqu'un est allé raconter que j'étais homosexuel/bi-sexuel - ce que je ne suis pas même si je n'ai rien contre ça. Malheureusement, en Guinée dans mon village où je vivais, ce sont les chefs qui décident de vie ou de mort sur une personne, il n'y a pas de procès ou autre... La mort peut te tomber dessus n'importe quand et personne ne viendra te sauver. 
On m'a accusé d'être bi-sexuel et j'ai donc dû quitter mon pays, ma femme et mes 2 filles qui sont toujours là-bas ! C'est très dur, mais je leur envoie de l'argent dès que j'en ai un peu. J'espère pouvoir avoir accès au rapprochement familial pour qu'elles me rejoignent en France mais bon je pense que cela n'est pas pour tout de suite... Elles me manquent terriblement ! " 

Il aime le cinéma, le football - il supporte le FC Barcelone, les balades, le dialogue : " Tu sais, je pars du principe qu'avec le dialogue on arrive à guérir tous les maux de la terre ! Avec des mots tu peux aider une personne qui va se suicider, tu peux la sauver : je pense qu'avec des mots on peut tout faire ... C'est important l'amour de l'autre ! " 

Il n'aime pas l'injustice, l'infidélité, le porc : " Le mensonge ! Je n'ai jamais menti de ma vie. " 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Ma mama : Adja Fanta ! Pourquoi elle ? Parce que malgré la polygamie, malgré ce système du plus fort qui mange le plus faible et bien elle a réussi à tenir tête à tout ça et nous inculquer des valeurs différentes de celles qui lui étaient imposées par la société dans laquelle elle était ! C'est une battante, et je pense souvent à elle, je crois que je ne la remercierai jamais assez pour ses sacrifices. " 

Le mot de la fin ? 
" Je suis tellement content de parler avec un inconnu, d'avoir fait ta connaissance c'est vraiment super, j'espère que l'on se recroisera ! " 

Merci Sory pour tes confidences sur ton histoire personnelle, et je suis aussi ravi d'avoir croisé ton chemin ce matin !


A.


Bonsoir à tous, 

Avant de vous présenter mon inconnu du jour, je tenais à vous parler de ce qui s'est passé ce matin. J'aborde mon premier inconnu du jour, il accepte ! Je le sens au départ réticent et puis il se laisse convaincre, je vois bien que je le sors de sa bulle, lui qui a un casque de musique sur les oreilles. Jusque là rien d'anormal, puis les contrôleurs montent, je ne panique jamais vu que je suis toujours en règle haha ! Malheureusement, mon inconnu du jour n'a pas poinçonné son ticket qu'il tient à la main, perturbé par mes questions, moi qui lui ai dit où s’asseoir afin que je puisse l'isoler et que j'assène de questions sur lui... Et je ne leur laisse jamais le temps de savoir ou non s'ils ont un ticket ! J'ai déjà vécu cette situation au début du blog, un jeune homme que j'avais abordé à 6h du matin n'avait pas oblitéré et c'était pris une amende. Je m'étais juré que ça ne se reproduirait pas ! Malheureusement pour moi cela s'est reproduit, et c'est 55€... J'ai essayé de dire au gentil contrôleur, qui fait son job, qui j'étais, ce que je faisais et que c'était de ma faute (ça peut paraître prétentieux de dire 'je suis l'inconnu du tramway' et je ne le fais jamais, mais là je me sentais tellement coupable que j'ai essayé... Bon ça n'a pas fonctionné et il n'a rien voulu faire, ou pu faire, allez savoir. Bref, j'ai une piste pour peut-être pour racheter ma dette et j'espère que Régis, l'inconnu du jour va me contacter : inconnudutramway@gmail.com.

Bref, je vous présente Régis l'inconnu verbalisé, 41 ans.

Dans la vie Régis est dans l'informatique : " Je bosse dans la sécurité et sur l'optimisation de sites internet. J'adore mon job ! C'est arrivé par hasard au cours de mes études, je n'avais pas d'ordinateur chez moi et j'ai donc découvert l'informatique à la fac. Et cet outil m'a tout de suite paru plus simple à comprendre que la physique. " (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son job ? 
" Je ne bosse qu'avec de l'existant, je ne créé pas les sites web, je suis là pour réparer, optimiser, corriger les failles de sécurité. Je suis ce que l'on appelle un 'white hat' (chapeau blanc) c'est le terme employé pour les gentils hackers, ceux qui aident à la sécurité et qui interviennent pour ne pas que les méchants hackers volent des données. (rires)
Une qualité pour faire mon job ? Il faut être capable de savoir s'isoler entièrement du monde extérieur afin d'avoir une totale concentration, c'est pour moi très important. Car cela peut paraître bizarre mais je ne touche presque pas à mon clavier, je suis surtout dans l'analyse, la réflexion. C'est un immense puzzle et j'essaie de le reconstruire dans ma tête avant de le corriger ! " 

Il aime la musique, mater des films, la science fiction, lire et passer du temps avec ses enfants.

Il n'aime pas : " Il y a beaucoup de choses qui me révoltent, telles que le sexisme dans l'informatique, la politique actuelle, la débâcle du parti socialiste, l'individualisme, l'incompétence dans son ensemble - aussi bien chez moi que chez les autres... Un légume que je n'aime pas ? Le poireau.  " (rires)

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Oui. Pourquoi ? Parce que je sais que je vais bosser 2 jours sur un projet qui m'intéresse. "

Une personne qui t'a marqué et t'influence encore aujourd'hui ? 
" Richard Stallman. C'est un mec qui a pensé le logiciel libre, qui a su mixer entre ingénierie et les logiciels pour que tout le monde puisse s'approprier cette technologie, et ce partout dans le monde. " 

Le mot de la fin ? 
" Déconnectez vous de Facebook et Google, ce ne sont pas vos amis ! Ils ne veulent pas être vos amis, ils vendent vos données sans votre accord. " 

Merci Régis, j'espère vraiment que tu vas me contacter pour cette histoire d'amende.


A.



Bonsoir à tous, 

C'est ce matin que j'ai trouvé l'inconnue du jour, elle ne m'était pas si inconnue que cela car nous nous étions rencontrés au début du blog... On avait échangé sur ma démarche, etc. Forcément nous discutons un peu sur le quai et je lui demande tout simplement si, à 6h20, elle accepte d'être l'inconnue du jour. 

Je vous présente Céline, 29 ans.

Dans la vie Céline travaille pour un office de tourisme : " Actuellement je fais ce job mais je suis en très grande réflexion ! J'ai un master en patrimoine et j'ai pas mal travaillé sur différents lieux culturels tels qu'au 'château des ducs' et différentes mairies. Malheureusement pour moi ce sont souvent des petits contrats. Et il y a quelques mois j'ai accepté de travailler dans un office de tourisme à Batz sur Mer et c'est vraiment un super job : je m'éclate. 
Alors pourquoi je suis en réflexion ? Et bien tout simplement parce que Batz sur mer c'est super loin ! Je me lève tôt et rentre tous les soirs à la maison à Nantes, et aussi que l'on vient de me proposer une prolongation de mon contrat pendant 1 an. D'un côté je m'éclate mais de l'autre je suis extrêmement fatiguée, ça me fait des journées de 12h, transports compris. Et comme je suis fatiguée et que je rentre tard, je sors moins, je vois moins mon chéri et mon chat : donc je ne sais pas encore si je vais accepter ! " (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son job à l'office de tourisme ? 
" On prend systématiquement tous les codes postaux des gens qui viennent et qui appellent à l'office de tourisme, et même ceux qui envoient un mail. Ça nous permet de faire des statistiques et de comprendre quels types de personnes viennent à Batz, quels renseignements sont-ils venu chercher, quelle documentation ont-ils prise, etc. 
Une qualité pour faire ce job ? Je dirais qu'il faut de l'empathie et de la sociabilité. " 

Elle aime faire de la photo sur instagram (son compte : ici) - son réseau social préféré, écrire sur son blog, -même si elle m'avoue ne plus avoir trop le temps d'écrire à cause du taf - , manger les pâtisserie de sa sœur, préparer des voyages : " Et je suis bénévole au cinéma Bonne Garde. J'adore ça, car cela m'a permis de rencontrer plein de personnes extra et de voir plein de films que je ne serai jamais allée voir par moi-même. " 

On arrive à la gare j'ai juste le temps de lui demander ' Le mot de la fin ? '
" Bonne journée aux gens qui te lisent ! " (rires)

Merci Céline et au plaisir de te recroiser dans le tramway, c'était sympa.


A.


Bonsoir à tous, 

C'est encore une fois sur le chemin du retour que j'ai fait la rencontre de mon inconnue du jour. Comme d'habitude, après avoir été surprise qu'un grand barbu s'approche d'elle, l'aborde et lui demande d'être l'inconnue du jour... Elle s'est ensuite enthousiasmé pour le projet et a accepté volontiers d'être interviewée.

Je vous présente Maïwenn, 16 ans.

Dans la vie Maïwenn est lycéenne : " Mais avant tout je suis en vacances ! (rires) A la rentrée je serai en terminale ST2S, c'est une filière de santé sociale. J'ai trouvé ma voie dans cette filière, c'est certain !
Pourquoi ? A la base je souhaitais faire S, mais au vu de mes résultats j'ai décidé de tenter cette filière qui avait un caractère de santé et me permettrait de devenir kinésithérapeute. J'ai choisi ST2S car c'est une filière qui parle de la santé, du bien-être, de biologie, de corps humain... tout ce que j'aime quoi ! (rires)
Pourquoi vouloir être kiné ? Parce que c'est le job de mes rêves ! (rires) J'ai fait énormément de sport et j'ai croisé énormément de kinés pour des blessures. Et à force de discuter avec eux, de voir ce qu'ils font, j'ai eu envie de faire la même chose tout simplement. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur ses études ? 
" Ouhlala c'est dur ça comme question, c'est trop vaste ! Et puis les cours, pour moi qui suis en vacances, c'est comme si c'était il y a une éternité. (rires)
Je dirais d'abord qu'il faut être curieux, aimer aller vers les gens et être sociable. 
Etant fascinée par le corps humain, j'aime voir les radio et les IRM, voir comment le corps humain fonctionne : je trouve ça épatant. " 

Elle aime chanter et le sport : " J'ai fait 14 ans de judo, dont 3 ans dans une section sport régionale. Le judo c'est ma passion, j'ai grandi sur les tatamis dans les dojos : mon père a été entraîneur de judo, et ça a tout de suite été ma grande passion. En ce moment j'ai mis ça de côté parce qu'il y a les études et que je me suis pas mal blessée, mais après le bac je m'y remets à fond ! " 

Elle n'aime pas les gens qui font la gueule, ceux qui ne disent pas bonjour quand tu fais ton footing, et les concombres.

Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
" Ouiiiiiiii ! C'est encore les vacances je profite du soleil, des amis et de la famille : tout va très bien. " (rires)

Une personne qui t'a marquée ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Ma tata : Rachel. Malheureusement, elle nous a quittés il y a 2 ans. 
Pourquoi elle ? Je me toujours identifiée plus ou moins à elle : c'était une femme courageuse, pleine de joie de vivre, indépendante et surtout une sacré battante : je pense souvent à elle. " 

Le mot de la fin ? 
" Merci c'était sympa de discuter avec un inconnu. " 

Merci à toi Maïwenn et profite bien de tes derniers jours de vacances !


A.


Bonsoir à tous, 

C'est à l'arrêt Landreau que j'aborde ma première inconnue du jour, je m'avance et me présente : " Ah oui je me rappelle de vous, je vous ai vu interviewer quelqu'un dans le tramway un jour.  Si j'accepte ? Euh... oui, pourquoi pas ! "

Je vous présente Karen, 36 ans.

Dans la vie Karen est agent administratif : "Je bosse pour un ministère depuis 1 an. Avant c'était pour la collectivité, j'étais ce qu'on appelle dans le jargon 'détachée'. Si j'aime mon job ? Oui c'est extrêmement intéressant, même si je travaille dans un service qui traite des dossiers compliqués de crimes sexuels et autres faits en tout genre pas franchement très joyeux. En quoi ça consiste ? Je fais de la saisie, du suivi de dossier pour les magistrats et on bosse avec d'autres services c'est passionnant."

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" FI.J.A.I.S : C'est un acronyme cela veut dire FIchier Judiciaire Automatisé des Auteurs d'Infractions Sexuelles et Violentes. Ça peut faire peur comme ça, mais c'est ça malheureusement le job, je me détache le plus possible des choses que je peux lire, je me dis que ce n'est qu'un bout de papier ou quelques lignes d'informatique. 
Une qualité ? Et bien comme je te le disais, il faut pouvoir prendre de la distance face aux choses qui passent devant nos yeux. " 

Elle aime faire 'légèrement' du sport (rires), les sorties avec ses amis et sa famille : " Et j'aime passer du temps avec mon garçon de 3 ans et demi, d'ailleurs je l'emmène voir CARS 3 après le travail. Cela sera sa première fois au cinéma, j'espère que ça va aller ! " (rires)

Elle n'aime pas l'hypocrisie, le climat actuel : " Et puis ce qu'il s'est passé hier soir en Espagne c'est tellement triste, ça me révolte ! " 

Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
" Oui carrément ! J'ai repris le boulot lundi dernier, la semaine a été un peu compliquée mais là c'est génial : je suis en weekend ! " (rires)

Le mot de la fin ? 
" Bon weekend et merci c'était sympa. " 

Merci à toi Karen et bon weekend, au plaisir de te recroiser dans le tramway.


A.

Bonsoir à tous, 

C'est sur le chemin du retour, à l'abri de la pluie à Haluchère, que j'ai d'abord recroisé Laurent, un ancien inconnu. Puis, une fois un peu discuté avec lui, mon regard se pose sur la personne à côté de moi : je l'aborde.

Je vous présente Greg, 43 ans.

Dans la vie Greg est graphiste : " Je suis graphiste depuis 1999 ! J'ai toujours aimé dessiner et pour moi ça a été presque naturel de me diriger vers les arts graphiques. J'adore ce que je fais, j'aime créer, réaliser des images en 3D. J'aime tellement ça que même après une semaine de boulot bien chargée, et bien je continue chez moi le weekend sur des trucs perso : je ne m'arrête jamais. " (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier de graphiste ? 
" La cinématique inversée : c'est compliqué à expliquer mais grosso modo avant on faisait chaque rotation à la main et maintenant je suis sûr que les jeunes ne savent pas ce que c'est, car tout est fait par des calculs de matrice via des logiciels/ordinateurs. Bon, je sais pas si c'est très clair mais c'est dit ! (rires)
Une qualité pour faire mon job ? Avoir de la patience. "

Il aime bosser sur ses projets le weekend, jouer aux jeux vidéo rétro, mater un peu de séries : " A quoi je joue en ce moment ? C'est pas très rétro pour le coup mais je joue avec mon neveu à Splatoon, sinon je joue à Qwake. " 

Il n'aime pas l'intolérance et les incivilités.

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Oui ! Je suis toujours positif, je me prends pas la tête, d'ailleurs je ne me rappelle pas quand a été la dernière engueulade que j'ai eue avec quelqu'un ! " (rires)

Une personne qui t'a marqué et/ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Y en a plein : que ce soit dans la famille ou des collègues croisés dans mon parcours pro et qui m'ont, pour certains, tout appris... Toutes ces rencontres font que je me suis forgé tel que je suis aujourd'hui ! D'ailleurs je passe une dédicace à ma boîte actuelle, ça fait 10 ans que j'y suis et c'est vraiment une super boîte. " 

Le mot de la fin ? 
" J'irai voir ton site, je suis sur que ça va plaire à ma copine qui est américaine. " (rires)

En terminant la discussion j'apprends en fait que Greg n'habite pas Nantes, il y a vécu, mais vient chaque année passer quelques jours voir des potes : il habite Paris.
Merci à toi Greg profite bien de tes journées nantaises avant ton retour à Paris.


A.