Mourad

by 10/04/2016 0 commentaires

Bonsoir, 

Après un premier refus d'un jeune homme à l'arrêt 'Halvêque', c'est à l'arrêt d'après que j'ai trouvé l'inconnu du jour.

Je vous présente Mourad, 21 ans.

Mourad dans la vie est plaquiste : "Je suis plaquiste depuis 3 ans maintenant et ça me plaît bien! Pourquoi ce job? Je ne sais pas trop en fait, c'est un peu arrivé comme ça en essayant car je bosse depuis l'âge de 14 ans dans le bâtiment. Je suis algérien, j'habite en France depuis 2 ans maintenant et au bled et bien en étant l’aîné de la famille il fallait travailler pour aider mes parents à remplir le frigo! Mais je ne compte pas faire ça toute ma vie, pour le moment je taffe, je mets un peu de côté mes sous. Plus tard j'investirai au bled car faut bien assurer ses arrières, c'est pas quand je serai tout cassé à 50 ans qu'il faudra que je me pose la question!" (rires) 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier? 
"Avant de commencer on fait les plans et le devis!(rires) Après, quand le devis est accepté on commence par poser un cadre en fourrure, puis l'électricien passe ses câbles et le plombier ses tuyaux et tu assembles les plaques. Après entre les plaques tu mets de l'enduit et une fois tout ça fait, tu passes à la peinture. 
Ce qu'il faut pour être un bon plaquiste? Il faut toujours travailler avec un niveau pour que le travail soit bien fait!" (rires)

Il aime sa copine, les soirées avec les copains le vendredi soir - la semaine il n'a pas le temps car il bosse : "Et j'aime le street workout! Je vais en salle de sport 3 fois par semaine et après c'est street workout dans la rue ou les parcs." 

Il n'aime pas le concombre, l'hypocrisie, le racisme et les préjugés : "Petite anecdote qui m'est arrivée il y a peu de temps dans le tramway : Une dame et sa fille se sont assises près de moi. Jusque là tout va bien mais c'est quand la fille a dit à sa mère qu'il fallait qu'elle fasse attention à son sac à main que j'ai compris que les préjugés allaient durer encore pas mal de temps en France!"(rires)

Es-tu heureux aujourd'hui? 
"Aujourd'hui oui! Mais pour moi, le bonheur c'est quelque chose qui n'est pas permanent : ça va, ça vient!" 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui? 
"Mes parents qui m'ont quitté il y a 2 ans. Il n'y a pas un jour sans que je ne pense à eux. C'est d'ailleurs l'élément déclencheur qui m'a fait venir en France, pour me rapprocher de mes sœurs qui vivent ici." 

Parle-moi de ton arrivée en France alors? 
"Et bien c'était il y a 2 ans, je vivais à Alger : une superbe ville mais pleine de corruption!(rires) Et ça n'a pas été simple tout de suite de s'adapter aux us et coutumes occidentales, mais avec le temps ça l'a fait! (rires) Je sais que je retournerai un jour en Algérie, ici on te fait tout le temps sentir que tu es et sera toujours un étranger. Je trouve ça triste mais c'est comme ça, on ne changera pas les gens et leurs préjugés .. enfin je crois."

Le mot de la fin? 
"Je suis super content de t'avoir rencontré surtout ne t'arrête pas de faire ce que tu fais, c'est génial!"

Merci à toi Mourad et bonne chance pour tes projets futurs ; tu es chouette garçon, j'ai réellement apprécié ta joie de vivre et ta bonne humeur.


A.