David

by 10/12/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Après le boulot je suis allé boire un verre avec un collègue pour parler photographie. J'ai donc pris le tramway plus tard que d'habitude et j'ai attendu d'être sur la ligne 3 pour aborder mon premier inconnu de la soirée. Il est adossé à un poteau à l'arrêt Hotel Dieu !

Je vous présente David, 28 ans.

Dans la vie David est étudiant infirmier (donc en gros le matin à 6h je n'interviewe que des infirmières et là, le soir sur qui je tombe : un infirmier ! haha) : "J'aime vraiment mon job c'est une passion! Une vocation? Non pas du tout c'est arrivé par hasard. En fait j'ai découvert ce métier lors d'un job saisonnier dans une maison de retraite où je côtoyais des pensionnaires et des infirmiers. J'allais intégrer une fac de philosophie et je me suis rendu compte que ça sonnait un peu creux. J'avais besoin de relation avec les gens, de me sentir utile pour la société et de prendre soin des gens."

Je lui demande de m'apprendre un truc sur ses études : "A la fin de nos études on part en stage, et c'est seulement à la fin de ces stages que l'on obtient notre diplôme. Moi, à la fin des cours j'en ai eu marre, j'ai eu envie de bouger je suis donc parti à Grenoble. J'ai suivi ma copine et j'ai été aide-soignant pendant 2 ans dans différents services ce qui m'a permis quand même d'acquérir une certaine expérience. Puis je suis revenu cette année à Nantes car j'ai 3 ans pour terminer sinon je perds tout ce que j'ai fait! 
Sinon, je peux aussi t'apprendre que dans ce métier on arrive à s'émerveiller de trucs immondes comme de vilaines plaies ouvertes sur les patients, tous les jours on les regarde et on se dit : 'Ah y a du mieux! Là c'est joli, c'est de mieux en mieux'. Alors que, bon, ça reste une grosse plaie ouverte qui suinte!" (rires)

Il aime les balades dans la nature et les jeux vidéo : "C'est mon exutoire, ça me défoule les jeux vidéo!" (rires)

Il n'aime pas les gens qui ne sont pas consciencieux dans le milieu médical : "Et sinon j'ai une phobie des chiens! Un chien qui aboie derrière moi dans la rue, je sursaute dans 100% des cas!"

Malheureusement nous arrivons à son arrêt et il doit descendre, j'ai juste le temps de lui poser une dernière question.

Le mot de la fin?
" Je meurs de faim et c'était très plaisant de discuter avec toi!"

Merci David et bon appétit.


A.