Mamoudou

by 10/14/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Je suis allé faire un tour sur la ligne 3 mais je n'ai abordé personne. J'ai observé, hésité mais je ne me suis pas décidé. Et puis c'est en allant au taf que j'ai finalement aperçu un jeune homme un peu en retrait sur le quai. Je fonce vers lui et l'aborde direct, d'abord étonné puis intrigué il fini par se laisser convaincre par la démarche : "Ok mais je descends dans 5-6 arrêts!" 

Je vous présente Mamoudou, 30 ans.

Dans la vie Mamoudou recherche un emploi : "Enfin, des emplois j'en ai quelques-uns à disposition, c'est juste que ce sont des complications administratives qui m'empêchent de travailler. Je suis informaticien, plus particulièrement développeur et j'ai plusieurs entreprises qui veulent me recruter. Mais sans permis de travail, et bien c'est compliqué! 
L'informatique, une vocation? Non pas vraiment, après ma prépa j'ai suivi des études en réseaux et télécommunications et c'est après que j'ai décidé de m'orienter vers l'informatique. J'aime ça parce qu'il faut travailler, et que je préfère faire quelque chose que j'aime. Mais mon épanouissement je le trouve ailleurs : comme dans le bénévolat par exemple." (rires)

Je suis moi-même informaticien et je préfère qu'il me parle de son bénévolat plutôt que d'informatique : "Je suis bénévole pour une association : l'AFEV. C'est une association qui a pour but d'aider des jeunes de quartiers défavorisés en leur amenant des connaissances et de nouvelles choses afin de piquer un peu leur curiosité. Et j'espère, pour certain, les amener à faire de grandes études. Moi je leur donne des notions d’ingénierie avec des cas concrets tout bêtes et ça les amuse/intrigue. 
Pourquoi je fais du bénévolat? Dans mon malheur personnel j'ai eu de la chance, car j'ai été adopté à 13 ans! Et au sein de cette famille j'ai pu avoir accès aux connaissances, j'ai pu faire de hautes études. Et aujourd'hui, je me sens redevable à vie de la chance que j'ai eue. Je ne peux pas ne pas l'inculquer aux autres car j'ai besoin de dire à ces enfants que tout est possible et qu'on peut y arriver."

Mis à part faire du bénévolat, il aime l'astronomie, la philosophie, cuisiner : "Et j'aime le foot! Je supporte Barcelone, mais attention je ne suis pas un de ces guignols qui aiment Barcelone parce qu'ils gagnent tout! J'étais fan de cette équipe même quand ils étaient dans la merde!!" (rires)

Il n'aime pas les endives, la stupidité humaine, l'égoïsme : "Et je n'aime pas trop les religions de manière générale, je ne critique pas c'est juste que ce n'est pas mon truc!"

Es-tu heureux aujourd'hui? 
"Je suis anxieux. Disons que cette histoire de permis de travail me mine le moral car c'est un frein à beaucoup de choses de ne pas l'avoir ; c'est un frein à mon bonheur par exemple."

Le mot de la fin?
"C'était spécial de se faire interviewer dans un tramway." (rires)

Merci Mamoudou et je te souhaite d'obtenir ton permis de travail rapidement et j'ai beaucoup de respect pour ce que tu fais auprès de ces gamins!


Bon weekend à tous et à lundi pour, je l'espère, un nouvel inconnu du tramway!

A.