Manu

by 10/10/2016 0 commentaires


Bonsoir à tous, 

Ce matin j'ai observé pas mal de personnes à différents arrêts de tramway mais je ne sais pas pourquoi je n'ai pas osé les aborder. Et puis je me suis résigné à aller au boulot sans inconnu du jour. 
Donc je monte dans le tramway et j'aperçois un homme qui m'intrigue, son regard fixé vers l'extérieur. Je m'assieds en face de lui et l'aborde. D'abord méfiant, puis intrigué par la démarche, il me questionne et avoue que faire confiance à un inconnu qui souhaite le prendre en photo, ce n'est pas commun et assez intriguant. C'est après avoir regardé le blog sur mon smartphone qu'il me lance un "Allez je te dis oui!"

Je vous présente Manu, 28 ans.

Manu se décrit tout de suite comme quelqu'un qui prend le temps de vivre : "Avant je faisais les saisons agricoles, je bougeais tout le temps et ça me permettait de vivre ma vie comme je le voulais : libre. Et puis j'en ai eu marre de cautionner/participer à cette agriculture dégueulasse. Oui, cette agriculture intensive : celle où on ne prend plus le temps de travailler la terre et où on ne voit que le rendement! J'ai donc décidé de me reconvertir et depuis 3 ans je suis charpentier. Mais c'est pareil je ne souhaite pas non plus bosser à la chaîne dans les charpentes, je fais de beaux projets, de belles structures... Mon plus grand regret c'est que dans ce métier les gens qui se paient de belles charpentes ne sont que des bourgeois!" (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier : "C'est un super métier que j'ai découvert un peu par hasard. Ce qui m'a plu dans ce métier c'est qu'il faut avoir de la logique, se creuser la tête sur des conceptions, maîtriser les différents outils et surtout aimer travailler le bois."

Il aime faire la fête, passer du temps avec ses potes, jouer avec ses chiens, marcher en montagne : "Et bien sur j'aime ma copine!" (rires)

Il n'aime pas le système actuel : "Cette société de consommation et ce capitalisme m'insupporte, on oublie les vraies choses de la vie et on nous fait croire que ce monde dans lequel on vit est 'normal' ... alors que ce n'est pas le cas!"

Es-tu heureux aujourd'hui? 
"Ouais! Pourquoi? Et bien parce que je suis content de parler avec toi." (rires)

Le mot de la fin? 
"A la prochaine!"

Merci Manu d'avoir accepté de discuter avec moi et de m'avoir fait confiance pour la photo, et j'espère te recroiser aussi prochainement!


A.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire