Nathalie

by 12/10/2014 0 commentaires
Bonsoir à tous,

C'est encore une fois à l'arrêt Halvêque que j'ai rencontré l'inconnue du jour. Elle aurait entendu parler de moi ou d'un projet qui y ressemble fortement.

Je vous présente Nathalie, 50 ans.

Dans la vie Nathalie est archéologue : " J'adore mon métier, j'ai toujours voulu faire ça ! Bon je ne fais plus de terrain aujourd'hui car être toujours en déplacement des semaines entières c'est fatigant, tu es soit à l'hôtel, soit au camping, etc. Mais pendant 15 ans j'ai été sur le terrain que ce soit en France ou à l'étranger. " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier : " D'abord, ce que peu de gens savent sur les archéologues c'est quand même un métier difficile car tu es tout le temps dehors qu'il pleuve, vente, ou qu'il fasse 45° comme quand j'étais en Egypte. 
Un terme technique ? Je dirais 'stratigraphie' : je n'ai pas choisi le plus simple a expliquer, mais en gros c'est le fonctionnement des strates des différentes couches de la Terre. On étudie les différentes populations, de la plus récente à la plus ancienne, en descendant par strates. "

Nathalie est une vraie passionnée par son métier, j'ai du mal à l'arrêter ! Donc je continue de la questionner : " Archéologue c'est un métier qui fait un peu rêver, non ? 
- Oui c'est sûr, mais ce qui est génial sans ce métier c'est le retour du public. L'archéologie c'est l'histoire, le patrimoine et les gens y sont très attachés. "

Elle aime : " la culture, les expos, musées, ... Je peins aussi, je fais du collage. La peinture, c'est mon exutoire! Tu sais je suis dans le domaine scientifique la semaine, tout est normé, alors la peinture c'est le contraire, il n'y a pas de contrainte, tu créés ce que tu veux. "

Elle n'aime pas le sport en général - même si elle m'avoue qu'elle devrait en faire, la bêtise et l'irrespect, les salsifis et le scorsonère.

Je lui demande de me parler d'un jouet qui l'a marqué pendant son enfance : " Quand j'étais plus jeune j'avais hérité d'un gros nounours, on se le transmet de générations en générations ... Je l'ai d'ailleurs donné à mon tour. C'est vraiment une peluche qui m'a suivi pendant des années. " 

Le mot de la fin : " Que les gens communiquent plus entre eux, surtout pendant cette période de fête ! "

Merci Nathalie et bonne soirée.


A.