Thomas

by 10/08/2015 1 commentaires

Bonsoir à tous, 

En ce moment, le matin à 6H ça ne marche pas donc il faut que le soir je trouve quelqu'un absolument ! Je me suis donc arrêté à Haluchère, et j'ai guetté si j'apercevais ma future cible. Le quai est vide, quand j'aperçois au loin un jeune homme en train de prendre un ticket à la machine.

Je vous présente Thomas, 26 ans.

Dans la vie Thomas est sans emploi : " Actuellement, je ne fais rien ! Je vie de petits boulots et de formations, quand j'en ai une, et ce, depuis bien de trop longtemps. A la base je voulais être armurier, et en 3ème on m'a orienté vers la chaudronnerie en me faisant croire que c'était la voie à suivre. J'ai su plus tard que l'on ne devenait pas armurier en passant par la case chaudronnerie. J'ai donc suivi un apprentissage en chaudronnerie pensant que ça me mènerait vers ce métier qui me donnait tant envie. Sauf que je n'avais pas prévu que chaudronnier c'était un métier dans lequel il faut être rapide et productif, tout le contraire de moi ; mais j'étais jeune et ne comprenait pas tout ! Verdict, je me suis fais virer de cet apprentissage et malheureusement pour moi sans diplôme (BEP/CAP) et sans expérience ... C'était cuit pour moi et ça c'était il y a presque 10 ans. Depuis je galère, je vie au jour le jour car je n'arrive pas à trouver ma voie. "

Je lui demande de me parler de ce métier qui ne lui allait pas, la chaudronnerie : " Et bien il faut être vraiment très très speed ! Je n'aimais pas travailler dehors, dans le froid et mon apprentissage je l'ai effectué aux chantiers navals dans un ferry par -8°. Tout ce que j'aimais ! " (rires)

Il aime regarder les films et les séries, lire, regarder la télévision et être sur son ordinateur.

Il n'aime pas faire le ménage, les gens hautains et le concombre.

" Es-tu heureux aujourd'hui ? 
- Comme je suis quelqu'un d'optimiste, je dirais que 'oui' ! Je mange correctement, je dors, je peux me laver ... ça va ! Même si je suis conscient que vivre encore chez ses parents, à cause de ma situation, n'est pas toujours facile. "

Le mot de la fin : " sympathique. "

Merci Thomas et bon courage pour la suite.


A.

1 commentaire:

  1. Il faut continuer à se former et à faire... même des petits boulots !
    Un jour une formation ou un travail fera "tilt" et ce sera le début d'une nouvelle vie.
    Il faut y croire ++++ !

    RépondreSupprimer