Clervie

by 12/26/2015 1 commentaires


Bonsoir à tous, 

Alors que ce n'était pas prévu que je fasse d'interview pendant mes vacances je me suis retrouvé à attendre presque 10 minutes un bus au terminus du C5. Une jeune femme attend avec moi, casque vissé sur les oreilles ... Il est 20h34, je regarde dans ma pochette et j'ai mon calepin/crayon ... Cool je peux faire une interview !! Elle accepte avec méfiance, cela nous fait rire mais elle s'interroge sur la question du droit à l'image. Une fois toutes les questions posées nous nous installons dans le bus face à face : " Il faut que je te donne mon vrai prénom ? Non parce que l'on va me reconnaître ! 
- Et oui, c'est le but du jeu ! " (rires)

Je vous présente Clervie, 24 ans.

Dans la vie Clervie est juriste en droit des affaires : " J'ai terminé mes études et suis actuellement en stage. J'ai toujours été attirée par le droit, on peut dire que c'est une vocation. Pourquoi? Je trouve qu'en droit on ne s'ennuie jamais, le droit est 'mouvant' et je suis en perpétuelle découverte en droit car on en apprend tous les jours. Et puis j'aime aider les gens : j'essaie d'apporter une réponse simple et facile aux clients car aujourd'hui c'est quand même compliqué de comprendre le droit, certains mots ou expressions sont assez complexes à comprendre. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier : " Préjudice ! C'est un mot qui me vient à l'esprit que j'emploie assez régulièrement : c'est une atteinte en droit. Par exemple, un train en retard qui me fait arriver au travail en retard, me porte préjudice.
Une qualité pour faire mon job ? Je t'en donne deux : rigueur et écoute. "

Elle aime la danse classique - son exutoire, et la musique : " Et j'aime la mode. Pas au sens du vêtement mais plutôt je m'intéresse aux matières, aux coupes, aux designers ... J'aime les petits détails et c'est ce qui me plaît dans la mode ! "

Elle n'aime pas l'égoïsme et les pizzas : " Surtout les pizzas surgelées ! " (rires)

" Une personne qui t'a marquée ou t'influence encore aujourd'hui ? 
- Ma mère ! Parce qu'elle a toujours été là pour moi et que sans elle je ne suis rien, ou du moins je ne serais peut-être pas arrivée jusqu'ici. Je ne te dirais pas comment elle s'appelle car c'est une femme discrète et je ne pense pas qu'elle apprécierait que je parle d'elle sans son accord ! " (rires)

" Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
- Non pas spécialement. Je suppose que tu veux savoir pourquoi ? Je ne me sens pas encore accomplie dans mon travail, pas encore tout à fait épanouie. Mais ça va venir, je n'en suis qu'au début de ma carrière. " (rires)

Le mot de la fin : " Ma résolution de 2016 : vivre pour moi-même ! "

Merci Clervie pour cette interview où on aura quand même pas mal ri.


A.