Malick

by 7/09/2018 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

C'est sur le chemin du retour que j'ai abordé mon inconnu, et pour une fois je ne me suis pas mis en face de lui mais à côté. Au début amusé et méfiant, il accepta assez rapidement d'être mon inconnu du jour.

Je vous présente Malick, 29 ans.

Dans la vie Malick est téléconseiller pour une mutuelle agricole : " Si ça me plait ? Oui carrément ! Avant je bossais dans les assurances, je devais vendre, faire du chiffre, faire de l'argent ... Et à force on avait plus le temps de parler, ce n'était pas gratuit et totalement désintéressé ! C'est ce qui a fait que j'ai voulu autre chose. Etre téléconseiller, ça ne me dérange pas même si ce n'est pas toujours agréable de se faire insulter ou lorsque l'on nous parle mal... Moi, je sais que ce n'est pas contre moi qu'ils en ont mais contre l'institution, j'arrive donc à prendre de la distance assez facilement et accepte facilement mon rôle de punching-ball. " (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Je viens de changer, je suis en poste depuis 1 mois et ce qui m'a le plus choqué quand je suis arrivé, ce sont les délais de remboursement des assurés. On manque de moyens, de personnel pour traiter les demandes et parfois les assurés ne sont pas remboursés tout de suite ... Alors quand on sait que certains sont dans une certaine forme de détresse surtout pour les agriculteurs, forcément ça nous touche. 
Une qualité pour faire mon métier ? Il faut à la fois être humain et savoir aussi prendre un peu de distance. " 

Mis à part son métier Malick aime écouter de la musique - électro et dancehall, profiter de la vie, se reposer : " J'aime aussi beaucoup faire la fête ! " 

Il n'aime pas l'injustice : " Mais ce qui m'attriste, c'est quand je vois des gens qui suivent les règles et qui ne sont pas récompensés par leurs efforts, alors que d'autres arrivent en trichant ! "

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Oui, je te l'ai dit je rentre chez moi, j'ai fini ma journée : il fait beau, je vais me poser chez moi et me fumer une clope et tout ça dans le plus grand calme et la plus grande zenitude possible. " (rires)

Le mot de la fin ? 
" Sympa ce que tu fais, c'est cool de parler avec un inconnu dans le tramway. Ca me rappelle une anecdote à mon arrivée de Martinique, je disais tout le temps bonjour aux gens : dans la rue, dans les transports, etc...Et personne ne me répondait, j'ai compris qu'ici on ne parlait pas aux inconnus. " 

Merci Malick et au plaisir de te recroiser dans le tramway, bonne chance pour la suite dans ton nouveau taf.


A.

PS : j'en profite aussi pour remercier les compliments d'Estelle (croisée ce soir) à mon égard et sur ce projet de folie que je tiens depuis bientôt 5 ans, qu'elle suit assidûment. Ça me touche de voir que des gens lisent tous ces portraits d'anonymes et aiment ça ! Merci à elle et à vous tous qui me lisez aussi, hein !