[inconnu de la beaujoire] Julie, Cécile et Marine

by 5/26/2019 0 commentaires
(Julie à gauche, Cécile au centre et Marine à droite)
Bonjour à tous, 

Ça y est je suis de retour, pour le moment pas encore dans le tramway, mais au stade de la Beaujoire. Je vais faire un site et un article sur la genèse d'un tel projet comme je l'avais fait pour l'Inconnu du Hellfest. En attendant, je publierai les 2 interviews faites lors du dernier match de la saison ici sur la page de l'Inconnu du Tram. Cette soirée était une première pour moi car je n'étais pas rentré dans un stade de foot depuis l'âge de mes 6 ans je crois (j'ai 37 ans, pour info) donc je n'avais aucun souvenir et je ne savais pas trop à quoi m'attendre. J'ai donc observé les supporters, je me suis promené, puis est arrivé l'heure de la mi-temps. Je suis du côté de la tribune Erdre et j'aperçois trois jeunes femmes en train de discuter, je décide de les aborder.

Je vous présente 3 sœurs : Julie 25 ans, Cécile 28 ans et Marine 31 ans.

Dans la vie Julie est infirmière, Cécile est employée dans une librairie et Marine quant à elle, est chargée de clientèle. Elles aiment toutes leur métier même si Julie me dira qu'en tant qu'infirmière c'est un métier qui devient de plus en plus difficile à exercer tellement le manque de moyens et de personnel est un fléau et empêche clairement de bien s'occuper des patients. 
Cécile, elle, est passionnée de lecture et adore partager cette passion qu'elle a pour la littérature avec ses clients.
Marine, qui est chargée de clientèle (un métier que je ne connaissais que de nom) m'explique que c'est le suivi et l'analyse de toutes les questions que peut avoir un client dont elle s'occupe. 

Je leur demande de me parler du FC Nantes et de la Beaujoire : 
" On est là toutes les 3 grâce à notre père, fan de la grande époque du FC Nantes : le jeu à la nantaise, les titres, l'âme du club ... Pourtant on est du Morbihan et toute la famille supporte Rennes  ; mais non, lui c'était Nantes.
- Pourquoi venez-vous ici ? 
- Déjà c'est le dernier match de la saison, c'est important de venir clôturer la saison avec tout ce qui s'est passé cette année : Sala, pour ne pas le citer.
Et puis l'ambiance ! Ici c'est magique, la communion avec le stade à l'unisson ... C'est notre plaisir de venir entre sœurs et d'ailleurs quand on vient ici on fait en sorte d'être là pour l'hymne ! 
Ça fait de la route car on n'habite pas à côté du stade.
- Vous habitez où ? 
- Dans le Morbihan, mais on se fait ça entre nous, un petit rituel. On laisse nos copains à la maison et on vient au stade, ils n'ont le droit de venir à la Beaujoire pour les derbys Nantes-Rennes. " (rires)

Je comprends bien qu'il y a un truc entre elles, leur papa et le FC Nantes : " Il doit être fier d'avoir 3 filles qui aiment comme lui son club de cœur ?
- Oui carrément, il était fier de nous emmener au stade, on partageait ce moment ensemble c'était chouette. " 

J'ai bien compris que aimiez le FC Nantes, le stade, l'ambiance mais vous suivez le club tout au long de la saison ? 
" Oui, on essaie de regarder les matchs chez nous et puis le fameux rituel du lundi matin regarder le classement de la L1 : obligé ! " (rires)

Le match reprend et je dois les laisser, en tout cas merci à vous 3 les filles, c'était sympa de rencontrer des passionnées du FC Nantes ... Moi l'ancien rennais qui déteste le foot ! 

A.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire