Damien

by 8/28/2018 0 commentaires
Bonsoir à tous, 

Comme vous pouvez le voir la photo est différente de d’habitude, un format portrait au lieu du paysage ... erreur ? nouveauté ? Non ! Je reste sur le format paysage mais c'est juste que j'ai oublié la carte mémoire de mon appareil photo chez moi, haha ! Bref, après avoir m'être confondu en excuses auprès de mon inconnu ... et dégainé mon smartphone en espérant pouvoir faire une photo 'potable', je commence l'interview.

Je vous présente Damien, 30 ans.

Dans la vie Damien est  conseiller  prévention santé : " En quoi consiste mon job ? Pour faire simple je coordonne, et organise différentes actions de prévention. En gros, j'organise et anime des ateliers, auprès des seniors, sur différents sujets tels que bien vieillir, l'activité physique, la nutrition. Si j'aime ce que je fais ? Oui, même si c'est tout nouveau car j'ai commencé il y a 1 mois. Pour tout te dire j'ai repris un Master Santé Publique après avoir exercé pendant plusieurs années le job de coordinateur enfance jeunesse. J'habitais en Normandie, ma conjointe ici ; j'ai donc décidé de la rejoindre et de reprendre mes études. Donc 2 ans de Master, j'écris ma thèse actuellement sur la santé dans le milieu rural, j'ai effectué un stage où je travaille et ils m'ont proposé ce poste. Coup de chance pour moi tout se goupille à merveille : études, thèse, boulot et je vais être papa en décembre. " 

Je lui demande de m'apprendre un turc sur son métier ? 
" Quand j'anime un atelier, peu importe la thématique, il faut savoir s'adapter à son public et le captiver, alors j'ai mes petits trucs à moi et notamment l'humour. 
Ce qu'il faut pour faire mon job ? Comme je te le disais, réussir à capter ton auditoire, avoir une capacité d'expression, de l'empathie naturelle car si tu n'aimes pas les gens, tu ne fais pas ce métier. " 

À part son métier il aime profiter de ses amis et de sa famille, l'actualité qu'elle soit politique ou sportive, et la littérature : " Je dévore littéralement depuis 2 jours le livre d'Olivier Guez : La disparition de Josef Menguele, c'est passionnant. " 

Il n'aime pas les choux de Bruxelles, le manque de naturel de certaines personnes : " Toutes ces personnes qui se donnent un rôle, qui prennent des postures insignifiantes pour se donner un genre. " 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Plutôt ! Pourquoi ? Je rentre du boulot, je vais me poser un peu et je vais continuer d'écrire ma thèse. " 

Le mot de la fin ? 
" Merci. " 

Merci à toi aussi Damien et au plaisir de se recroiser dans le tramway un de ces jours.


A.