Rabi

by 8/29/2018 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Ce soir pour rentrer j'ai sauté dans le chronobus, je suis descendu à Hotel Dieu et comme j'avais un peu de temps j'ai observé les gens passer, déambuler devant moi ... J'adore observer les gens sur le quai et ne pas savoir qui je vais aborder. Un homme avec ses lunettes aux verres un peu fumés passe devant moi, je décide de lui sauter dessus avant que le tramway n'arrive, il accepte : " Je veux bien mais mon français n'est pas très bon, ça ira ?

Je vous présente Rabi, 28 ans.

Je le saurais plus tard dans l'interview mais Rabi est algérien, arrivé en France il y a 2 ans pour trouver du travail : " Je travaille dans le bâtiment, depuis 9 mois, je suis dans la peinture mais sinon je fais du coffrage. Une vocation ce métier ? Pas vraiment, disons que je n'avais pas trop le choix ! (rires) C'est mon père qui m'a dit de faire ce métier, il travaillait dans le bâtiment et donc il m'a obligé et appris tout ce que je sais. Si j'aime ce métier ? Ça dépend, il y a des jours avec et des jours sans, c'est comme ça ... Après je ne sais faire que ça, aussi, alors bon, on s'adapte. " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Quand je fais du coffrage, on travaille souvent en hauteur et la base, la première règle avant de monter travailler c'est la sécurité. On ne part jamais sans avoir toutes les garanties que nous sommes en sécurité, pour ne pas tomber.
Ce qu'il faut comme qualités pour faire ce que je fais ? De la rigueur et être précis. "

Mis à part son métier Rabi aime les animaux, la musique et passer du temps avec ses amis.

Il n'aime pas la méchanceté et le mensonge.

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Un petit peu, mais ça me fait plaisir qu'un inconnu soit venu me parler sur le quai du tramway ... C'est la première fois que cela m'arrive et c'est très sympa. " 

Le mot de la fin ? 
" Vive la France ! Je remercie ce pays pour qu'il me donne, et je suis fier d'y vivre, même si ce n'est pas simple tous les jours. "

Merci Rabi pour ta bonne humeur et je te rassure, même si tu cherchais parfois tes mots, tu parles très bien français.


A.