Hugo

by 8/21/2018 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Me revoilà, bien reposé, après presque 4 semaines de pause estivale... Et entre nous, j'en avais bien besoin. Bref, c'est au terminus de la ligne 3 (après être sorti du boulot) que j'ai abordé un jeune homme sur le quai : " Ok j'accepte mais je suis conducteur de tramway, ça le fait ? Je commence sur le quai et on terminera dans le tramway, comme ça je laisserai ma porte ouverte et on pourra discuter. "

Je vous présente Hugo, 19 ans.

" Donc tu es conducteur de tramway à 19 ans ? 
- Oui, mais je suis aussi étudiant. Je ne sais pas si tu avais vu qu'ils (ndlr : La Semitan) embauchaient des étudiants pour conduire des trams pendant l'été et les samedis, et bien je fais partie de ces 8 jeunes qui ont postulé et qui ont été pris. Donc je suis en études de notariat (BTS) et je cherchais du travail pour l'été j'ai donc tout naturellement postulé au Quick et quand j'ai entendu que la Semitan cherchait des étudiants j'ai tenté ma chance. Pour la petit histoire on était plus de 400 et ils n'en ont retenu que 8, c'est dingue. 
Surtout qu'en plus, je suis le plus jeune conducteur de la 'Semitan' ! Donc là, je travaille cet été pour un mois et après 1 semaine à chaque petites vacances, plus 3 samedis sur 4 : franchement c'est super top ! 
Ce que j'aime? Déjà, voir l'envers du décor car je suis usager à la base et là, en devenant conducteur, je comprends tellement plus de choses ... Et puis c'est un job étudiant vraiment atypique qui est, sur un CV, je trouve, super gratifiant en terme de responsabilités. 
Et à côté de ça je continue mes études en notariat, et ça me plait moyen. A la base je souhaitais une filière plus immobilière en alternance mais faute d'entreprise j'ai dû choisir une filière un peu par dépit, tout en essayant quand même de rester pas trop loin de l'immobilier et espère donc rebondir par la suite. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier de conducteur de tramway ? 
" 2 trucs qui m'ont surpris : 
- Le temps de parcours, que ce soit d'un bus ou d'un tramway, est géré par un logiciel qui malheureusement ne prend pas en compte énormément de paramètres, comme une voiture qui est en travers des rails, une personne qui bloque les portes, etc. Ca peut donc être très stressant parce qu'il faut suivre la cadence et ne pas mettre les autres tramways derrière en retard car tout peut aller crescendo rapidement. 
- Le comportement des gens qui ne se rendent pas compte qu'ils se mettent en danger en traversant devant un tramway, en courant, en ayant leur casque de musique sur leurs oreilles ... Je conduis quand même un véhicule de 52 tonnes et que je ne peux pas arrêter comme je veux, il me faut une certaine distance avant de m'arrêter. 
Ce qu'il faut comme qualités pour faire mon job ? Etre calme, gérer ses émotions et son stress, être vigilant, savoir anticiper le comportement des usagers en permanence. " 

A part son métier et ses études, Hugo aime les sorties avec les copains, sa ville Nantes qu'il découvre de plus en plus en conduisant des tramways : " Mais ma grande passion c'est le foot ! Je supporte le FCN parce que je suis nantais et que je suis nostalgique de la grande équipe nantaise mais j'aime toutes les équipes qui offrent du beau jeu. Je suis licencié du club d'Orvault Sport et même si je n'ai plus le temps, j'aimais entraîner les petits au foot. " 

Il n'aime pas le jugement hâtif, les gens qui se regardent d'un mauvais oeil, les fruits de mer : " Et même si je suis un peu flemmard, je n'aime pas rester à ne rien faire ! " 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Oui, je n'ai pas à me plaindre. J'ai un super taf, je suis en vacances quand même, je fais ce que je veux : je me sens libre et ça c'est plutôt cool. " 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Mon deuxième grand-frère : Théo. Pourquoi lui ? J'adore mes 4 grands frères, mais Théo m'a énormément influencé et on partage pas mal de trucs. J'ai 4 grands frères qui ont 42, 38, 25 et 23 ans. J'ai une famille exceptionnelle, je pense que je n'aurai pas été le même sans eux, ce sont mes modèles. "

Le mot de la fin ? 
" Un plaisir de t'avoir rencontré, et si un jour tu me vois dans le tramway vient toquer à la porte de la cabine, ça fait toujours plaisir de discuter. " 

Merci Hugo et bonne continuation pour la suite.


A.