5 ans

by 9/03/2018 0 commentaires


Hello à tous, 

Je n'ai pas choisi cette image par hasard, vous vous en doutez bien. Vous l'aurez deviné, je parle bien sûr des 5 ans du projet : HAPPY BIRTHDAY l'inconnu du tramway ! J'en profite donc, ce soir, pour vous remercier de me suivre dans mes aventures tramw'esques.

Cette aventure je l'ai un peu commencée par hasard, sur un coup de tête sans savoir si cela marcherait, sans savoir si l'idée nantaise plairait et trouverait ses lecteurs, et surtout sans aucune arrière-pensée. J'insiste sur le fait de m'être lancé sans aucune envie de réussite, car c'est l'essence même du projet : faire ça de façon altruiste.
Et ainsi que je suis parti à la chasse à l'inconnu, et même si ce fût fastidieux, j'ai fini par trouver mon premier inconnu le 3 septembre 2015. Une réussite ! Je parle bien de réussite, car je ne sais pas si j'aurais eu le courage de retenter le lendemain si j'avais commencé par un échec. 

La première année passe, les inconnus se suivent mais ne se ressemblent pas, j'arrive au terme de l'année et pense arrêter comme tout bon projet photo (en général dans la photographie, peu de projets durent plus d'un an, car il faut bien l'avouer ce n'est pas évident de tenir la cadence) ... Mais je n'ai pas pu stopper, j'avais compris quelques temps auparavant que je n'étais plus dans un projet photo-humain, mais bien dans un projet humain-photo.
Cette histoire vous la connaissez, j'en parle régulièrement dans les interviews que je donne dans le cadre du projet et je ne vais pas tout vous répéter. Avec du recul, je dois bien avouer que continuer a été plus que bénéfique pour moi et le projet, quand on voit tout ce qui se passe depuis 5 ans.

Les années suivantes, même dynamique : je prends énormément de plaisir à chasser l'inconnu, la médiatisation est de plus en plus présente et je passe même au 20h de TF1. Moment de fierté dont je me rappellerai toute ma vie. Ce téléphone qui n'arrêtait pas de sonner : la famille, les amis, les connaissances, les collègues, et puis vous, lecteurs : les notifications facebook n'en finissaient plus, la boite mails se remplissait à vue d’œil avec des provenances de France, de Belgique, de Suisse, du Qatar, du Canada, etc... Bref, je ne pensais pas pouvoir dire ça un jour, mais TF1 a bien réussi à donner une dimension folle à mon projet. Après cette étape, il y a eu l'inconnu du Hellfest et c'était aussi un superbe projet... Je suis toujours surpris que l'on m'en parle encore et ça me touche, je me dis que, encore une fois, j'avais vu juste dans mon idée de lutter contre les préjugés. 

D'ailleurs si vous avez des idées de thèmes où il y a des préjugés contre lesquels lutter, je suis preneur. J'en ai quelques-unes que je garde sous le coude, mais je suis toujours à l'écoute de nouvelles idées.

2016 a été aussi mon partenariat avec la marque photo Olympus, je suis extrêmement chanceux de pouvoir bénéficier d'un bon matériel photo gratuitement ; je sais que beaucoup de photographes rêveraient d'être dans ma position et sais donc à quel point je suis gâté. Mais Olympus, ce n'est pas qu'une marque, ça a aussi abouti humainement avec mon ami Thierry que je salue au passage !

Ah oui le "projet" - comme je le cite ce soir - vous avez peut-être noté que je ne parle plus de "blog" mais bien de "projet". Pourquoi ? Et bien pour la bonne raison que je ne suis pas pris au sérieux en disant que je suis blogueur ! Je profite donc de cet anniversaire pour mettre les points sur les 'i', ou les flammes sur les bougies, bordel de m***e !!
J'ai fait de superbes rencontres au travers de cette aventure, mais je dois bien reconnaître que lorsque je sollicite telle ou telle institution pour travailler en partenariat aujourd'hui, on ne me prend toujours pas au sérieux, comme si je n'étais qu'un gosse qui joue avec un smartphone sur snapchat.
Je vais donc me répéter : je travaille dans l'informatique mais je suis aussi photographe, j'ai un numéro SIRET, j'ai des charges ... Et oui, entretenir un projet comme celui-ci pendant autant d'années, et bien ça coûte de l'argent (hébergement du site web, impression des cartes de visites, etc.) J'ai 36 ans et je suis toujours pris pour un guignol par certaines personnes, ce qui a tendance à m'agacer :
" Ah oui ton projet c'est cool, on pourrait travailler ensemble ! C'est payant ? Comment ça ? Bah on se disait que vu que tu fais ça gratos dans le tramway, tu ferais ça gratuitement pour nous. 
- Bah comment te dire ... Oui, bien sûr, je vais venir avec ma voiture, utiliser ma carte bleue pour l'essence, payer un hébergement du site web, faire les photos, faire les retouches pendant 3 heures, la rédaction... et tout ça sur mon temps libre... je signe où ? Non, mais sans déconner c'est une blague ? "
hashtag : #cetaitlaminutecoupdegueule

Plus sérieusement, j'ai un numéro SIRET et suis donc disponible pour vos photos de mariages, séances familles et tout autre projet que vous aimeriez immortaliser. 
hashtag: #cetaitlaminutepromotion

Vous lisez ces lignes, sans doute que vous me voyez à la fois nostalgique et colérique, vous vous demandez quel est mon but? Où est-ce que je vous emmène ? 

Franchement ce projet est magique, j'ai rencontré tellement de gens adorables, fait tellement de belles rencontres, reçu tellement de messages sympathiques, exposé mon travail à Atlantis, réalisé une conférence TEDx à Lyon, ... mais j'ai surtout tissé du lien social dans un lieu qui ne s'y prête pas, et ça franchement c'est magique. 

J'ai toujours dit que j'arrêterai le projet le jour où je ne m'amuserai plus. Je vous rassure, je n'en suis pas encore là ... Je dois bien avouer que l'énergie me manquait avant les vacances d'été. Désormais les batteries sont rechargées, mais jusqu'à quand ? Aujourd'hui, je suis dans une optique un peu différente ... Disons que j'ai envie d'atteindre les 1000 interviews, sachant que je suis presque rendu à 800 - histoire de vous donner une idée d'où on est arrivés - et après je ne sais pas.
Là si vous me demandiez tout de suite une réponse, et bien je vous repondrais cash :
" J'arrête et j'écris un livre. "

Mais comme vous le savez aussi, je suis joueur et je ne suis pas à l'abri de faire une rencontre à la 'Sory', 'Farid', 'Marie-Claude', 'Maxime', etc... Vous savez, ce genre de rencontre qui change votre vie, votre vision de la vie humaine et de la générosité. Je ne serais pas étonné de continuer l'aventure, sachant que je prends tous les jours le tramway pour me rendre au travail. 

Vous voulez un scoop ? Un truc que vous ne savez pas ? Attendez, je réfléchis ! Ah oui, j'ai trouvé : Quand j'ai commencé l'inconnu du tram, c'est ma chérie qui corrigeait mes interviews car j'ai tendance à faire quelques coquilles quand j'écris. Et puis elle en a eu marre, haha ! Donc j'ai continué, mais avec quelques fautes, jusqu'à ce qu'une lectrice 'Marie' me contacte en me disant qu'elle aimait lire les interviews mais qu’elle avait remarqué que ses yeux saignaient à chaque lecture quelques fautes et proposait gentiment de me corriger. Une telle proposition, je ne pouvais pas refuser ! C'est comme ça que Marie est devenue une amie, qui corrige mes interviews chaque jour ... Merci donc aussi à elle ! Merci Mariiiiiiiiiiiiiiiiiiie. 


Bref, 5 ans ça passe vite à vos côtés, c'est super et l'aventure continue hein !

J'en profite aussi pour remercier tous les inconnus car sans eux, ce projet n'aurait jamais vu le jour, et Marie qui corrige mes interviews.


Allan.