David

by 8/16/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Et oui, je suis de retour après 3 semaines de vacances, je suis super content de reprendre le blog, surtout que nous approchons des 3 ans du blog. En effet, j'ai besoin d'objectifs pour avancer dans le projet, et 3 ans c'est une sacrée étape pour mon blog, non ? Bref, c'est en allant au travail que j'ai abordé mon inconnu du jour.

Je vous présente David, 42 ans.

Dans la vie, David est agent de fabrication : " C'est un bien grand mot, agent de fabrication ! En fait je suis employé par un patron qui possède plusieurs entreprises et qui fait de l'insertion professionnelle pour personnes handicapées. Pour faire simple je suis travailleur handicapé et mon patron nous fait travailler sur différents emplois, sur différents sites et tout ça sur des postes adaptés à notre handicap. C'est très intéressant car il faut être polyvalent : un jour je peux construire des pièces mécaniques et le lendemain construire des présentoirs pour magasins. "

Parle moi de toi ?
" Et bien, une entreprise normale, même si ça tend à changer, voit souvent le handicap comme quelque chose de néfaste et nous sommes tout aussi bon qu'un valide, voire meilleurs ! (rires)
Mais ce qui prime aujourd'hui quand on parle de handicap, c'est du mépris, de la peur, de la méconnaissance et ça c'est dur à accepter pour nous. Et puis le mot handicap veut tout et rien dire, c'est très vaste et il y a des tonnes de pathologies : réfugiés de guerre qui ne parlent pas français, et oui, c'est considéré comme un handicap ; des gens qui ne savent ni lire ni écrire, des troubles psychologiques, des problèmes physiques, etc.
Moi je vois souvent des personnes avec de lourds handicaps qui font un travail sensationnel à condition d'avoir un poste adapté. Mais en France nous avons du mal avec ça, on veut absolument mettre les gens dans des cases, mais un handicap, ça, les administrations françaises n'aiment pas ça ! Donc on nous juge, on nous montre du doigt et on essaie de nous oublier pourtant nous sommes des êtres humains comme tout le monde ! Et je peux te le dire, j'en ai vu des jeunes finir dans la rue car la société ne les accepte pas comme ils sont ... C'est ça aujourd'hui notre société et c'est bien triste."

David qui me parle avec passion de son travail aime aussi : " J'aime passer du temps avec ma fille et faire du dessin/peinture avec elle. Et ma résolution prochaine sera de me remettre au sport : musculation et/ou course à pied. Je veux casser la gueule à mon handicap et surmonter mes peurs par le sport ! Avant je n'étais pas prêt mais là je le suis. Il me reste 2-3 petits trucs à régler et je m'y remets, je veux me prouver que j'en suis capable. " (rires)

Il n'aime pas : " Je déteste que les gens oublient les grandes choses : comme certaines catégories de personnes dans l'Histoire. Certains combattants qui ont combattu pour la France, ou le fait d'aider quelqu'un et que cette même personne oublie ce que l'on a fait pour elle ... Je déteste cet oubli général ! "

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Oui ! Pourquoi ? Je suis content de t'avoir rencontré c'est courageux ce que tu fais d'aller vers l'autre. " 

Le mot de la fin ?
" Il ne faut pas perdre l'espoir. "

Merci David pour être qui tu es, malgré ce qui t'es arrivé je suis ravi d'avoir croisé quelqu'un de si optimiste et tolérant.


A.