Florian

by 2/13/2019 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

C'est à l'arrêt 'Zenith' en sortant du boulot que j'ai abordé mon inconnu du jour ... Enfin non, c'est lui qui m'a abordé en premier car il voulait savoir si j'avais du feu. Et comme il ne faut jamais rien me demander parce qu'après tu as de grandes chances de te faire interviewer et bien ça n'a pas loupé c'est ce qu'il s'est passé haha !!

Je vous présente Florian, 36 ans. 

Dans la vie Florian est maçon : " 17 ans que je fais ce métier. Si ça me plait ? Oui ça va ... Ce qui me plaît c'est l'intérim : je fais ce que je veux, quand je veux, je suis libre et on gagne plus d'argent ! J'ai commencé il y a 2 jours sur le chantier où je suis. Et bien il y a l'ambiance sympa sur les chantiers, travailler dehors - j'ai toujours aimé travailler à l'extérieur c'est vital pour moi et puis avec l'évolution du matériel on souffre un peu moins physiquement. 
J'ai commencé la maçonnerie en 2003 c'était beaucoup plus dur à cette époque que maintenant, d'ailleurs pour tout te dire j'en ai eu marre à un moment et avec ma copine de l'époque, qui, elle non plus n'aimait plus son taf, on a tout quitté. On a tout vendu ce que l'on avait, on a acheté un camion et on est parti faire des saisons dans toute l'Europe : Italie, Croatie, Allemagne, Espagne, Corse, etc. 
- Vous êtes partis combien de temps ? 
- 6 ans ... C'était génial ... On a changé 4 fois de camion pour prendre à chaque fois un camion plus grand ... On était libre, on avait pas de limite, on profitait de la vie sans contrainte. Là je suis dans une situation un peu forcée de sédentarité mais dès que j'aurai règlé ce que je dois régler je rachète un camion et je repars ! " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ?
" Le laser, c'est une cellule sur un trépied qui permet de savoir si ce que tu poses est de niveau. C'est un capteur qui tourne et qui te permet en fonction de la pente du sol de te dire si tu es à niveau. Comme je te le disais, le matériel a énormément évolué, nos grands parents dans le batiment, eux, ils avaient pas ça. Autre exemple en 2003 les sacs de ciments : 50 kilos, c'était la norme alors qu'aujourd'hui le sac de ciment c'est 25 kilos ... On souffre moins.
Ce qu'il faut comme qualités pour être un bon maçon ? Il faut aimer travailler avec ses mains, être réactif, savoir anticiper, être en bonne forme physique et apprendre vite car les techniques évoluent sans cesse. " 

Mis à part son métier mon inconnu du jour aime bouger, voyager, faire la fête, passer du temps avec ses amis : " Et j'ai longtemps joué au basket mais faute de temps j'ai dû arrêter. "

Il n'aime pas les inégalités, le racisme, les fruits : " Et Macron ! " (rires)

Es-tu heureux aujourd'hui et pourquoi ? 
" Pas encore ! Je l'ai été, ça va revenir mais actuellement pas trop car j'ai pas mal de soucis financiers ... J'ai acheté un appartement il y a longtemps mais à un moment de ma vie je me suis retrouvé au RSA ... Donc mon RSA, tu te doutes bien il ne couvrait pas le montant du crédit car on ne vit pas avec 450 euros. Donc là en intérim je gagne bien ma vie, je règle mes dettes, je bricole quelques trucs dans l'appartement et quand tout ira mieux je revends tout et je repars sur les routes. "

Une personne qui t'a marqué ou qui t'influence encore aujourd'hui ? 
" Mon père.
- Pourquoi lui ? 
- Parce que c'est mon père tout simplement et puis je l'envie ... Il est à la retraite, il voyage énormément avec ma mère ... Quelle chance ! " 

Le mot de la fin ? 
" Je suis content de t'avoir rencontré, sympa ton truc. " 

Merci Florian et au plaisir de te recroiser dans le bus ou le tramway un de ces jours.


A.


PS : j'en profite pour saluer la jeune femme qui a trouvé cool le projet, et avec qui on a échangé sur ma démarche. Merci à toi c'était très sympa ! 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire