Julien

by 8/25/2015 0 commentaires
Bonsoir à tous, 

Ce soir c'est sur le retour que j'ai croisé l'inconnu du jour. 

Je vous présente Julien, 32 ans.

Dans la vie Julien est chaudronnier/soudeur : " 10 ans déjà que je suis dans la chaudronnerie et j'aime toujours autant ce taf. Pourquoi ? Je ne sais pas trop en fait. Gosse déjà, j'ai toujours été fasciné par cette matière : la ferraille. Bricoler, créer, inventer avec le métal j'aime ça mais pas que. Il y a aussi une sorte de fascination pour la matière en elle même. C'est une matière difficile à travailler, il y a un rapport de force entre nous et mon job est de le faire plier, le façonner comme je le veux. " (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier : " Quand on soude un cadre, on soude toujours de l'intérieur vers l'extérieur sinon ça peut déformer la pièce. Sinon pour faire ce job il faut aimer la ferraille, ne pas avoir peur de bouffer de la saleté comme la vapeur de soudure et ne pas avoir peur de se salir. C'est pas un métier de chochotte, hein ! " (rires)

Il aime s'occuper de ses plantes et de ses chats : " J'ai une trentaine de plantes, j'aime bien m'occuper d'elles. Comment s'appellent mes chats ? En fait ils ont jamais eu de noms, je les appellent, ils viennent c'est tout ! (rires) Je ne fais pas grand chose sur mon temps libre, je sors peu je crois que j'ai un peu peur des gens car je suis quelqu'un de timide. Je suis célibataire, il me faudrait une femme, ça motive une femme ! " (rires)

Il n'aime pas les tripes et la cervelle, la mentalité des jeunes d'aujourd'hui - il trouve qu'il y a un profond manque de respect chez certains et l'imprévu de manière général : " J'aime pas être dérangé alors que je me suis programmé un truc, ça m'énerve ! "

" Es-tu heureux aujourd'hui ? 
- Non ! La solitude me pèse, je ne suis pas malheureux mais je ne suis pas non plus heureux pour autant. "

Le mot de la fin : " J'ai parlé à un inconnu et bonne continuation. "

Merci Julien et à une prochaine peut-être ?


A.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire