Valentin

by 12/08/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Ce matin j'ai abordé la seule personne qui était sur le quai au même moment que moi sur le quai du tramway. Amusé, il a accepté instantanément ! 

Je vous présente Valentin, 20 ans.

Dans la vie Valentin est étudiant : " Je suis en BTS électro technique. C'est quoi l'électro technique ? C'est l'étude des systèmes mais en plus poussé, et aussi des schémas électriques. Ca résume pas trop mal je trouve. 
C'est pour faire quel type de job, ces études ? Ça permet de travailler dans des bureaux d'études ou être électricien. Si ça me plait ? Disons que j'y ai trouvé un intérêt, cela ne me passionne pas plus que ça mais ça va, j'aime bien... C'est juste assez pour me faire continuer dans cette voie. (rires) J'ai choisi cette filière à un moment de ma vie où je ne savais pas quoi faire, j'étais un peu perdu : alors quand j'ai su que dans cette branche je n'aurais pas de difficultés pour trouver un emploi j'ai foncé. Le choix pratique plutôt que le choix du cœur ! " 

J'en profite de cette histoire de choix du cœur pour qu'il m'en dise plus : 
" Mon rêve ? Je rêve d'être forgeron ! J'aime ce métier, que j'ai découvert par quelqu'un de ma famille. J'ai tout de suite été fasciné dans son atelier par l'odeur, les métaux, le feu, l'eau,  les outils, l'enclume... et par l'atmosphère qui règne dans une forge. 
Donc comme aujourd'hui je sais que c'est presque impossible d'en vivre, et bien je décide d'en faire mon loisirs. Donc chez moi j'essaie avec mes petits moyens de me former et de m'équiper pour d'exercer au mieux cette passion. "
J'ai un ami à moi qui est coutelier, donc je lui en parle : " Ah la coutellerie, c'est superbe, par contre moi je suis pas assez précis, j'aime les grosses pièces de métal sur lesquelles on peut taper comme une brute ! " (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur sa passion ? 
" Le trempage ! C'est quand tu trempes un morceau d'acier que tu as travaillé avec le feu, aux alentours de 1000 degrés et qu'il devient jaune ou blanc, et que tu l'immerges dans un bac d'huile ou d'eau. Cela permet de durcir le métal, mais on ne trempe jamais tout l'acier, seulement une partie. 
Ce qu'il faut comme qualité pour être un bon forgeron ? De la patience ! Parce que c'est très long et encore plus quand on a pas du matos de professionnel. " (rires)

Mis à part sa passion pour le métier de forgeron, il aime lire des mangas (Naruto/One Piece) et aller à la salle de sport faire de la musculation.

Il n'aime pas les fruits et les violences faites aux animaux : " C'est inhumain de faire ça, elles ne peuvent pas se défendre, ça me révolte ! " 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Oui ! Pourquoi ? Je le suis grâce à toi... Je trouve ça sympa de parler comme ça avec moi dans le tramway, même s'il est tôt. Je trouve ton initiative top ! "

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ?
" Bien évidement ma maman : Anne-Marie. Pourquoi elle ? Pour sa force de caractère, les valeurs qu'elle m'a inculquéesw et sa personnalité un peu 'brut de pomme'. C'est quelqu'un qui n'a peur de rien et de toujours très franc ! Un peu comme moi ? Oulala non pas du tout ! Moi je suis timide, réservé mais je l'admire pour ça. " (rires)

Le mot de la fin ? 
" C'était vraiment un grand plaisir de bavarder avec toi ! " 

Merci à toi Valentin et on se tient au courant pour que je te présente mon pote coutelier : Yann.


A.