Claire

by 2/07/2018 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Après une bonne bronchite que je traîne toujours, je suis reparti au travail et donc dans le tramway à la chasse à l'inconnu. Comme ils avaient prévu 10cm de neige et donc possiblement pas de bus, j'ai changé mon itinéraire pour me rendre à mon travail ; au lieu de me farcir la ligne 3 jusqu'au terminus et prendre un bus, j'ai décidé de descendre à Commerce et prendre la ligne 1 et de marcher jusqu'au travail. C'est comme ça que j'ai rencontré mon inconnue du jour qui attendait, comme moi dans le froid et sous la neige, sur le quai de la ligne 1 à Commerce. 

Je vous présente Claire, 21 ans.

Dans la vie Claire est étudiante : " Je suis actuellement en seconde année de Manip' Radio. Ca consiste en quoi ? Je fais les scanners, les IRM et les premières analyses dans le milieu hospitalier. Une vocation ? Ce métier à la base je ne le connaissais pas, mais je savais que je voulais travailler dans le médical, donc on peut dire que c'est une vocation. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Les gens pensent que ce n'est pas compliqué, qu'il n'y a qu'un bouton à appuyer pour faire un scanner ou un irm. Mais c'est beaucoup plus complexe qu'il n'y parait, on doit faire plusieurs plans, analyser le maximum de choses pour donner notre rapport au médecin. Nous sommes les premières personnes à voir les images du patient, il faut donc être pointilleux sur ce que l'on voit ... Afin que le médecin fasse son diagnostic et l'annonce au patient. Nous, nous n'avons le droit de ne rien dire au patient, même si l'on voit quelque chose, la responsabilités est au médecin : c'est la règle.
Ce qu'il faut comme qualités pour faire mon job ? 
Hmmmm ... Je dirais qu'il faut être précis, patient et avoir de l'empathie. " 

Elle aime le sport - elle pratique le Handball depuis l'âge de 10 ans, passer du temps avec ses amis et sa famille, les balades le weekend et le bord de mer. 

Elle n'aime pas les haricots verts, l'injustice et la trahison : " Pour moi, il n'y a rien de pire que de se faire trahir par quelqu'un de proche en qui on avait confiance. " 

Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
" Oui, je pense. Il est trop tôt pour que je rentre dans une telle réflexion ! (rires) Même si j'ai hâte d'être à ce soir et de retrouver mon lit pour dormir, je pense effectivement être heureuse. Pourquoi ? Et bien simplement parce que j'aime ce que je fais, et que je sais que j'ai beaucoup de chances de pouvoir faire un métier que j'aime. Mon père par exemple a fait un job qu'il n'aimait pas, donc je m'estime chanceuse. "

Une personne qui t'a marquée ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Ma grande sœur : Manon. 
Pourquoi elle ? Et bien parce que je fais tout comme elle, c'est un peu mon modèle ! Elle fait du handball, j'en fais, elle travaille dans le médical, moi aussi. " (rires)

Le mot de la fin ? 
" Je te souhaite une très bonne journée et ça fait plaisir de rencontrer quelqu'un comme toi dans le tramway. " 


A.