Gregory

by 5/23/2018 0 commentaires

Bonsoir à tous,

Hier retour de weekend de 3 jours, je n'étais franchement pas motivé pour partir à la chasse à l'inconnu. C'est donc ce matin, ultra motivé, que je pars trouver mon inconnu du jour et BIM douche froide : refus, refus, refus, refus ...
Je finis par me dire que j'ai la poisse quand j'aperçois un homme tout au bout du quai. Je décide de faire une dernière tentative avant d'aller au boulot. Coup de chance pour moi : il accepte.

Je vous présente Gregory, 45 ans.

Dans la vie Gregory est fonctionnaire : " Je travaille pour l'administration fiscale, ça fait peur hein ? (rires) En quoi ça consiste ? J'ai différentes fonctions : je suis à la fois inspecteur des finances publiques, je fais des statistiques, je pilote et actuellement je dispense des formations professionnelles notamment sur le prélèvement à la source.
Vocation ? Non, hasard de la vie, avant j'étais vendeur dans une boutique de jeans. Et puis, je ne me voyais plus faire ça toute ma vie : mon âge avançant je commençais à fatiguer et j'en avais marre de bosser les weekends. C'est comme ça que je me suis dit qu'il fallait que je change. 
J'avais envie de me sentir utile pour la société donc j'ai postulé dans la fonction publique, j'ai commencé contractuel (Catégorie C) sans concours et j'ai décidé de passer le concours de la catégorie B et ensuite, grade que j'ai aujourd'hui, la catégorie A. Il n'y a pas de secret si tu veux évoluer dans la fonction publique, il faut passer des concours et c'est loin d'être simple. 
Si j'aime ce que je fais ? Oui, comme je te le disais c'est valorisant de penser que je suis utile pour les autres, je suis fier de travailler au service public et ce malgré tout ce que l'on peut dire sur les fonctionnaires. Je suis fier qu'il y ait dans notre pays des services publics et gratuits, que ce soit pour l'administratif, la santé et la culture. " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Les disparités fiscales en fonction des villes. J'ai travaillé longtemps à Paris, et dans un arrondissement on traitait parfois 5 à 6000 impositions sur l'ISF, alors que dans une ville de province il ne pouvait y en avoir que quelques unes. 
Ce qu'il faut pour faire mon job ? De la patience, de la rigueur et surtout de l'empathie car on on rencontre parfois des personnes dans de grandes difficultés et c'est difficile à gérer... pour eux comme pour nous. Nous ne sommes pas insensibles, bien au contraire. " 

Mon inconnu du jour, mis à part son métier, aime dessiner, la musique, le cinéma, l'Art et les tatouages. 

Il n'aime pas l'indifférence, le racisme, la sectorisation : " Et que les seules alternatives que l'on nous propose soient ou la Guerre, ou le Fric ! Ce n'est pas un avenir ça, on ne construit rien de bon pour nos enfants sur des bases comme celles que l'on nous propose. " 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Oui parce que je suis en vie, j'ai un taf, une famille, il fait beau. Je suis quelqu'un qui voit toujours la bouteille à moitié pleine, plutôt qu'à moitié vide. " 

Le mot de la fin ? 
" Merci, ta démarche est sympa ça change de discuter dans les transports en commun. " 

Merci Gregory et au plaisir de te recroiser, tu pourras me poser toutes les questions que tu souhaites ! 


A.