Bertrand

by 11/12/2018 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Pour un lundi, ça ne commence pas trop mal, j'ai abordé une seule personne et ça a fonctionné à la première tentative ! 

Je vous présente Bertrand, 46 ans.

Dans la vie Bertrand est plombier : " 10 ans que je suis dans le métier, je suis en intérim et ça me plaît comme ça. Ce que je faisais avant ? J'ai d'abord commencé ma carrière en tant que chaudronnier, puis après j'ai été commercial dans différents domaines : industrie, automobile et rénovation de maison. J'ai même racheté la boite dans laquelle je bossais, puis l'aventure a pris fin en 2004. C'est là que je me suis dit que je n'avais plus envie de contraintes et que l'intérim dans le bâtiment c'était très bien pour moi. C'est dans le bâtiment que j'ai découvert la plomberie et voilà, ça fait 10 ans que ça dure ce métier et moi. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Là je bosse pour le CHU, et je rentre chez moi en tramway c'est quand même plus pratique que de venir dans le centre ville en voiture. Mais sinon, il faut que je t'apprenne un truc sur mon métier ? Sur le chantier où je suis actuellement, je fais pas mal d'installations de purgeurs. Un purgeur, c'est ce qui permet d'éviter d'avoir de l'air dans le circuit d'eau et le purgeur se met toujours en hauteur d'une installation. 
Ce qu'il faut comme qualités pour faire mon métier ? De la patience, de la propreté et être consciencieux car trop souvent on voit des ouvriers bâcler le travail ... Et c'est pas ma politique à moi : j'aime le travail bien fait ! " (rires)

En dehors de son métier, Bertrand aime glander devant le télévision, emmener ses enfants au sport : " Et ma grande passion c'est le chant. A la base, je voulais prendre des cours de chant pour mon besoin personnel et je me suis retrouvé dans une troupe de 17 adultes et une dizaine d'enfants. On fait des spectacles, on fait des reprises, on répète régulièrement ... On est devenu des potes et on aime chanter ensemble. " 

Il n'aime pas : " J'ai eu beaucoup de galères donc aujourd'hui je relativise tellement que je ne fais pas attention aux choses que je n'aime pas : ça me passe au dessus. Je sais qu'aujourd'hui, c'est compliqué pour pas mal de gens et que malheureusement on ne pourra rien y faire alors il vaut mieux essayer de relativiser au maximum même si ça n'est pas toujours simple. " 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Ouais, ça va ! 
- Pourquoi ? 
- J'ai une vie de famille, j'ai de quoi me nourrir, côté finances ça va ... Et puis c'est cool de parler avec un inconnu en rentrant du boulot, ça change. " 

Le mot de la fin ? 
" Content d'avoir fait ta connaissance. " 

Merci Bertrand et au plaisir de te recroiser un de ces jours dans le tramway !


A.