Ana

by 5/03/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Il ne m'aura fallu qu'un seul refus pour trouver l'inconnue du jour, c'est chouette quand ça se passe comme ça ! 

Je vous présente Ana, 28 ans.

Dans la vie Ana est réceptionniste : " J'aime mon boulot ! Et je ne pensais vraiment pas qu'un jour je ferais ce job vu mon parcours scolaire : j'ai un bac +3 en psychologie. Mais les différents voyages et le hasard m'ont fait découvrir ce métier. Je suis espagnole, originaire de Madrid, et je suis partie en Europe voyager, j'ai passé 6 mois en Allemagne et là ça fait 2 ans et demi que je suis en France.
Pourquoi j'aime mon job ? J'aime la polyvalence de ce métier, je fais principalement de l'accueil et du téléphone, mais il m'arrive d'aller aider partout dans l'hôtel. Et puis il y a les langues : j'adore parler anglais, espagnol et français... C'est d'ailleurs ça qui me fait aimer mon travail et les rencontres avec les clients : je m'y sens à l'aise et épanouie. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ?
" Je bosse dans un hôtel 4 étoiles et on a régulièrement de la clientèle aisée. Et parfois, il m'est arrivé que l'on m'ait mal parlé et/ou mal considérée comme si avoir de l'argent te donnait des privilèges sur l'humain et le droit d'être méprisant. Ce n'est pas parce que l'on a de l'argent que l'on doit être désagréable, après je ne fais pas de généralités hein ! Il y a aussi des clients adorables et humains, heureusement pour moi. " (rires)

Elle aime la musique, les concerts, les bières (rires) : " Et j'aime aller en festival ! Le Hellfest ? Non je n'y vais plus. Pourquoi ? C'est devenu, à mon avis, trop DisneyLand je vais plutôt au Motocultor, Fall of Summer, etc. J'ai fais 7 éditions au Hellfest, à l'époque je venais même en voiture d'Espagne jusqu'à Clisson mais, aujourd'hui, je ne m'y retrouve plus donc je vais ailleurs. " (rires)

Elle n'aime pas les fainéants, les gens qui se fixent des objectifs et qui ne s'y tiennent pas.

Pour la petite anecdote, Ana ne trouvait pas d'aliment/légume qu'elle n'aimait pas, et ça avait l'air de l'ennuyer un peu, elle m'avait alors dit qu'elle allait y réfléchir. Et puis ce soir à mon arrivée chez moi, j'avais un message privé d'Ana qui me disait qu'elle avait trouvé ce qu'elle n'aimait pas : " Les poivrons crus, quand ils sont croquants ! Cuisinés dans du gaspacho ça va mais crus je n'aime pas. " (rires) 

Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
" Oui, parce que je suis arrivée en France il y a 2 ans et demi et que je ne parlais pas un mot de français et que je suis heureuse d'y être parvenue : je suis fière de moi parce que ce n'était pas gagné au début. " (rires)

Le mot de la fin ? 
" J'ai perdu ma maman il y a peu alors je te le dis à toi : il faut profiter de la vie car la vie est trop courte ! " 

Merci Ana pour ta bonne humeur matinale, au plaisir de te recroiser un matin sur le quai du tramway.


A.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire