Aurélien

by 5/05/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Ce matin après avoir essuyé le refus d'un homme très sympa mais qui avait décliné d'être mon inconnu du jour à cause de la photo qui le rebutait, j'ai décidé de laisser passer un tramway et d'attendre quelques instants sur le quai. Bon, il faut bien avouer que laisser passer un tramway aujourd'hui c'est en fait poireauter 16 bonnes minutes : ' merci aux horaires vertes dès le mois d'avril ' !  Bref, j'attends et j'aperçois un homme avec une valise roulante tout au bout du quai, je me dirige vers lui et l'aborde : il accepte mais me prévient : qu'il n'a que 3 arrêts!

Je vous présente Aurélien, 40 ans bientôt 41.

Dans la vie Aurélien est cheminot : " Même si je n'exerce plus le même métier qu'à mon arrivée car aujourd'hui je suis responsable syndical. J'adore ce que je fais, c'est super intéressant, je me sens utile, au cœur d'un progrès social qui a été gagné il a fort longtemps. Même si aujourd'hui le contexte est plus que compliqué à cause du climat politique dans lequel on baigne, et qui nous fait ressentir une frustration sociale et sociétale. " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Tu veux que je t'apprenne quoi exactement ? 
- Je ne sais pas, apprends-moi un truc comme une qualité pour être un bon responsable syndical ? 
- Il faut de l'empathie et des convictions ! Tu ne peux pas exercer cette fonction si ton but n'est pas d'aider les autres collègues : je me sens utile chaque jour. " 

Il aime le HELLFEST : " C'est ma grande passion ! C'est ma 7ème édition et toujours en bénévole : avec les collègues on pose une semaine de congés et on va aider au montage pendant 3 jours et après on est sur site. C'est notre pèlerinage ! 
Pourquoi ? Parce qu'avoir un festival de rock, riche musicalement, de cette ampleur et à côté de Nantes, c'est génial. "

J'en profite pour lui parler du Hellfest et ce que les puristes reprochent, à savoir le côté DisneyLand par rapport aux premières éditions.
" Ça m'énerve sérieusement ! On ne peut pas reprocher à Ben Barbaud d'avoir ouvert la culture metal aux gens, dé-diabolisé cette musique en invitant les gens à venir voir que l'on est pas des sauvages, si c'est pour après refuser à ces gens l'accès au site parce qu'ils ne seraient pas connaisseurs/amateurs. " 

Il n'aime pas le débat politique actuellement : " Cette pauvreté politique, le manque de progrès social, les débats du second tour, le racisme, la xénophobie, l'homophobie... Toutes ces conneries quoi ! " (rires)

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Ouais ! Je ne sais pas pourquoi, mais je suis heureux, je me sens bien ! Ah si, c'est peut-être dû au fait que je viens de faire une belle rencontre. " 

Le mot de la fin ? 
" La vie continue et Show Must Go on ! " (rires)

Merci Aurélien et on se verra peut-être au Hellfest cette année j'y serai aussi.


A.