Laurent

by 5/29/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Alors que je viens d'essuyer mon second refus de la journée à Haluchère, une tête familière apparaît sur le quai où je suis. Il vient me saluer c'est Laurent, je le connais sans vraiment le connaitre car c'est quelqu'un que je côtoie régulièrement virtuellement sur Twitter. Toujours une petite blague ou un mot sympathique quand je rentre bredouille, Laurent fait partie des gens avec qui je discute de temps en temps sur Twitter. On échange quelques sympathies sur le quai et je lui demande s'il accepte d'être mon inconnu du jour : " Je ne suis pas encore en service, j'accepte ! " 

Je vous présente Laurent, 38 ans.

Dans la vie Laurent est conducteur de bus : " Je ne suis conducteur que de bus, pas de tramway. Pourquoi ? Parce que, pour moi, dans un tramway on s'isole plus des usagers et moi je n'aime pas ça. J'aime dire bonjour et saluer les usagers qui montent dans mon bus. 
Une vocation ce métier ? Oui ! J'ai toujours été fasciné par ce métier, j'ai toujours pris le bus étant petit, et je ne sais pas pourquoi mais ce métier m'a tout de suite attiré. Bon, plus jeune j'avais 2 rêve : être prêtre ou conducteur de bus. " (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier de conducteur de bus ?
" Le métier a changé et je trouve ça dommage. Il a changé car la société a changé : aujourd'hui tout le monde veut tout, et tout de suite, donc c'est pareil avec les transports en commun. Aujourd'hui, attendre un bus 5 minutes c'est tout de suite inadmissible. On a forcément perdu en qualité de service car il faut aller toujours plus vite, et forcément on perd l'amabilité des usagers parfois. Après, ce n'est que mon ressenti personnel, mais on a bien vu la colère des usagers avec les modifications des horaires verts.
Une qualité pour faire mon job ? Être respectueux des usagers et des humains de manière générale. " 

Il aime : " Ma grande passion c'est ma seconde activité, je fais de l'animation telle que le placement d'artiste, de la disco mobile, animations de mariages, etc. J'ai baigné dans ce milieu plus jeune, mon père faisait ce genre d'animations aussi et aujourd'hui même si je pourrais en vivre, je ne souhaite pas imposer ça à ma famille. Je fais donc ça de manière un peu occasionnelle, mais c'est un peu mon exutoire et puis j'aime animer un mariage et recroiser la marié dans le bus le lundi matin ! " (rires)

Il n'aime pas l'injustice et le sport : " J'aime le vélo, mais en faire c'est autre chose ! Je regarde le tour de France, mais c'est tout ! " (rires)

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Je suis heureux dans tous les domaines : que ce soit côté perso ou pro. "

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Mon papa : Alain. Malheureusement décédé en 2009. "

Le mot de la fin ? 
" Il faut que j'aille bosser, les clients de la ligne 10 m'attendent ! " (rires)


Merci Laurent et au plaisir de se revoir sur un quai de tramway ou sur Twitter. 



A.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire