Charlène

by 1/13/2015 2 commentaires
Bonsoir à tous, 

Ce matin je suis allé à Pirmil, histoire de varier les lieux et les rencontres. C'est à cet arrêt que j'ai rencontré l'inconnue du jour. Mais c'est seulement dans le tramway que je l'ai réellement abordé.

Je vous présente Charlène, 21 ans.

Dans la vie Charlène est étudiante en histoire : " J'adore l'Histoire c'est vraiment une matière passionnante. Une vocation ? A la base, je suivais des études de sociologie mais à la suite de soucis de santé j'ai dû stopper un temps mes études. Et c'est qu'une fois rétablie, après un an et demi, que je me suis demandée si je continuais ou non. Et je dois avouer que l'Histoire a été une révélation ! "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur ses études : " L'Histoire ça te permet de comprendre mieux les choses que nous vivons aujourd'hui. On parle de l'Histoire dans le monde entier donc ça te permet de discerner l'actualité que ce soit politique, économique, religieuse, etc. 
Sinon un truc que je pourrais t'apprendre ... En ce moment on étudie pas mal l'Afrique et notre professeur nous a raconté une anecdote sur comment nous sommes perçus là-bas. Et bien saches que nous ne sommes pas perçus comme des blancs mais comme des rouges qui dégageons une odeur de cadavre ! " (rires)

Elle aime la musique - là ce matin elle écoute du rap mais sinon elle est très éclectique dans ses choix musicaux, le dessin et marcher : " J'aime marcher profiter de cet instant de solitude. Ce matin je suis parti plus tôt, je vais descendre avant la fac pour marcher un peu. "

Elle n'aime pas le céleri, faire le café et les préjugés : " Je bosse à côté de mes études, je travaille dans un LIDL et je vois chaque jour tous les préjugés, les réflexions et/ou étiquettes que collent les gens aux autres sans les connaître ... ça, vraiment, j'aime pas. "

Je demande à Charlène si elle est heureuse ? 
" Oui, comme je te l'ai dit j'ai eu des petits soucis de santé mais c'est derrière moi. Ça me permet de relativiser et d'être, aujourd'hui, plus sereine. "


Le mot de la fin : " Merci d'avoir discuté avec moi, c'était sympa. "  

Merci Charlène et à un de ces jours, peut-être, sur la ligne 2.


A.

2 commentaires: