Paul

by 1/08/2015 0 commentaires
Bonsoir à tous,

A l'heure à laquelle j'écris ces lignes ce matin, je m'apprête à partir au travail. Et je suis, comme vous, toujours sous le choc de ce qu'il s'est passé...


C'est hier que j'ai rencontré un jeune homme très sympa, qui a joué le jeu de l'interview.

Je vous présente Paul, 18 ans.

Paul est intérimaire : " Je suis en mission depuis 3 mois en tant que préparateur de commande d'une maison d'édition. Je prépare des colis de livres principalement - si j'aime ? Et bien ça me fait de l'argent ! A la base j'ai suivi des études de cuisine mais je me suis aperçu que ce n'était pas pour moi. Donc je préfère travailler pour gagner un peu d'argent ! "

Je lui demande s'il se sent un peu perdu ? 
" Perdu, non pas vraiment. Tu sais j'ai arrêté les études parce que j'en avais marre, pourtant je n'étais pas mauvais, j'avais de bonnes notes. Après, du boulot, il y en a, faut juste pas être trop regardant, soit au niveau salaire, soit sur ce qu'on te demande de faire. Mais des jeunes comme moi j'en connais plein ! On ne trouve pas de travail avec ou sans diplômes, on n'aime pas ce que l'on fait, on bosse de façon alimentaire ou pour financer d'autres projets. Moi je bosse pour voyager, j'adore ça! D'ailleurs je mets de côté pour partir 1 an en Australie. "

Je sais par expérience que c'est compliqué pour la jeunesse aujourd'hui, mais je reste admiratif de sa combativité. On pourrait le croire fataliste, mais non c'est tout le contraire.

Il aime voyager - son dernier voyage, 1 mois et demi en Serbie/Monténégro, le skateboard, les sorties avec les potes et écouter de la musique.

Il n'aime pas les connards, les endives et la matière scolaire 'les maths' : " Je déteste aussi Calogero ! " (rires)

Le mot de la fin : " BRAGIX ! C'est le surnom que me donne mes potes par rapport à mon nom de famille. "(rires)

Merci Paul et à bientôt sur le quai du tramway.


A.