Gaël

by 4/01/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous,

Je n'avais pas beaucoup de temps pour trouver l'inconnu du jour, j'ai sauté sur le premier inconnu que j'aperçu et pas de chance refus. Je laisse passer un tram et attends toujours sur le quai, un jeune homme avec des cheveux longs et un superbe sac marron, attire alors mon attention.

Je vous présente Gaël, 30 ans.

Dans la vie Gaël est sans emploi : " En fait je suis au chômage depuis aujourd'hui ! (rires) Et je cherche actuellement un poste dans l'industrie et ingénierie. Ce que je faisais avant ? J'étais superviseur dans l'industrie. Mon job était d'encadrer et de superviser les sous-traitants qui montent l'usine. Je travaillais pour une entreprise qui monte des usines dans le monde entier ! Grâce à ce job j'ai énormément voyagé : Russie, Qatar, Afrique du Sud, Chine, etc. Je partais 3 mois et je revenais 2 semaines en France, puis je repartais, etc. C'est cette cadence de voyages qui m'a fait arrêter, ma femme étant ici il fallait que je stabilise mon couple plutôt que ma carrière professionnelle. Il était temps que je change car ça aurait pu devenir compliqué tout cet éloignement ; ce n'est pas toujours simple à gérer. 
Mais je ne me fais pas de soucis pour trouver un travail, je peux bosser dans le pétrole, le gaz ou les énergies vertes donc les possibilités sont multiples ! "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son ancien métier : " le principe de cavité. Comme je te disais je travaillais dans la tuyauterie, la mécanique, etc. Et si tu mets un produit dans une pompe et que de l'air s'y infiltre aussi, ça va endommager la pompe. 
Une qualité ? Savoir s'adapter aux différentes personnes et différentes cultures, surtout quand tu voyages. " 

Il aime le Baseball et les échecs : " Je joue au Baseball depuis cette année, c'est un chouette sport et ça permet d'avoir une vie sociale. J'habite Nantes depuis 1 an et avec le sport tu rencontres des personnes, c'est sympa. Et j'aime aussi beaucoup les échecs ! C'est vraiment super ce jeu, c'est stratégique, tu dois anticiper et même si la partie commence mal tu peux réussir à t'en sortir avec un 'echec et mat'. Et puis je trouve qu'aux échecs tu peux réussir à cerner la nature d'une personne si son jeu est agressif, économe, etc. "

Il n'aime pas les choux de bruxelles, l'effet de groupe - suite aux dégradations d'hier : " Et je trouve qu'en France, ayant beaucoup voyagé, on ne voit pas la chance que l'on a d'y vivre. Je ne dis pas que l'on ne doit pas manifester pour défendre nos acquis, mais plutôt qu'on a pas à se plaindre d'être français ! On est libres, on peut faire ce que l'on veut comme job, etc. Ce n'est pas le cas dans tous les pays, et puis on a la chance d'avoir un passeport français qui est bien vu dans le monde entier. Je suis allé dans des quartiers qui craignaient en Afrique du Sud où les américains ne pouvaient pas s'y rendre. Mais nous en tant que français, on était bien reçus, on a pas de problème ! Un passeport français ça t'ouvre des portes, il faut le savoir. "

" Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ?
- Monsieur David, c'était un de mes profs en licence et je pense souvent à lui, tellement il m'a marqué. Pourquoi ? Déjà c'était un prof de 72 ans et rien que ça c'était cool.Et il avait cette capacité à cerner les gens et de les canaliser pour les amener là où il le voulait. Un grand monsieur pour qui j'ai un profond respect. Il enseignait les négociations, les analyses transactionnelles."

" Es-tu heureux aujourd'hui ?
- Oui. Je peux me loger, je peux me nourrir, j'ai une femme. Pas besoin de plus ! " (rires)

Le mot de la fin : " ENJOY ! "

Merci Gael, à une prochaine et bon weekend à tous. Je reviens lundi pour, je l'espère, un nouvel inconnu du tramway.


A.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire