Lénaïg, ma 600ème inconnue

by 3/17/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous,

Ce matin j’étais décidé à trouver l’inconnu(e) du jour, je voulais absolument terminer la semaine en beauté et avoir ma 600ème interview ! Je suis donc allé à ‘Commerce’ et à peine arrivé j’ai remarqué une jeune femme sur le quai qui portait un énorme casque audio blanc. Je n’avais pas encore décidé ou non si j’allais l’aborder, me voilà à hésiter et puis nos regards se croisent et elle me fixe. Je me décide à l’aborder, je me présente à peine et elle m’interrompt : «  L’inconnu du tramway ? trop cool ! Si j’avais su qu’un jour je me ferais interviewer ! Surtout que je ne prends jamais la ligne 1 ! Tu as interviewé une amie à moi : Charlotte. » (rires)


Je vous présente Lénaïg, 24 ans.
Dans la vie Lénaïg est étudiante en histoire de l’Art : « Je suis actuellement en 3ème année, ça me plaisait mais cette année est de trop je pense pour moi. Je crois que ça ne me correspond plus, c’est trop scolaire on ne nous laisse pas assez de place à notre liberté intellectuelle ni à développer notre réflexion.»

Et donc tu comptes t’orienter vers quoi là ?
« C’est la grande question ! (rires) A la base je faisais le conservatoire de danse et j’ai dû arrêter car je ne pouvais pas tout faire : les études, job étudiant et le conservatoire. À un moment il m’a fallu faire un choix, de plus j’enchainais les blessures avec mes 7 entorses… Mettre mon rêve de danseuse de côté me paraissait, à l’époque, plus judicieux. Après ça me manque, on ne va pas se mentir, hein ! J’envisage peut-être de travailler dans une compagnie ou autre, je suis en réflexion. Tu sais j’ai eu mon BAC à 18 ans, j’ai fait une année en psycho parce que j’ai été mal orientée à la sortie du lycée, après j’ai fait des petits boulots pendant 1 an, des stages et 3 ans d’Histoire de l’Art ; je n’ai que 24 ans je suis encore jeune j’ai le temps de trouver ma voie !»

Je lui demande de m’apprendre un truc sur ses études ?
« Un truc qui m’a choquée la première année d’Histoire de l’Art : lire la bible. En fait, moi je suis athée je n’ai pas compris tout de suite pourquoi on nous demandait cela. Lire la Bible pour moi c’était impossible, j’ai donc acheté une bible pour les enfants, avec plein de dessins, et même ça je n’ai pas réussi à la terminer. Et puis je me rends compte qu’en 3ème année c’est super important de la connaître car il y a des tonnes de références dans les peintures, les œuvres, etc. Mais je ne l’ai toujours pas lue !  (rires)
Et il faut, selon moi, être curieux, passionné et s’intéresser aux différents artistes. »
Elle aime la danse, la musique, les festivals : « Avec un père fan du HELLFEST j’écoute forcément du rock, après j’aime bien le reggae et la dub. Et puis j’aime la bière ! » (rires)
Elle n’aime pas les courgettes, la citrouille, les maths, l’incivilité et l’individualisme.

Es-tu heureuse aujourd’hui ?
« Oui ! Je commence à me découvrir, je me sens bien, je suis bien entourée, je n’ai pas à me plaindre ! »

Une personne qui t’a marquée ou t’influence encore aujourd’hui ?
« Sans hésiter : Pina Bausch. C’est une danseuse allemande qui allie le théâtre et la danse, tout ce qu’elle fait est magnifique et très profond, je conseille à tout le monde de découvrir ce qu’elle a fait ! »


Le mot de la fin ?
« Sympa et agréable ! Et puis au moins ça évite d’attendre 8 minutes sur le quai, renfermée sur moi-même avec ma musique. Je rajoute aussi que je suis super contente d’être la 600ème inconnue. »




Merci Lénaïg pour ta bonne humeur, bonne chance pour la suite et bon weekend à tous !





A.