Bénédicte

by 3/27/2017 0 commentaires


Bonsoir à tous, 

Après une semaine passée sans interview, ce n'était pas de tout du repos car je devais finaliser/rectifier mon script pour mon intervention lors de la TEDxINSA à Lyon. Donc ça a été correction sur correction ; répétitions, etc., pour finalement arriver devant 150 personnes et oublier mon texte !! Je suis donc parti pour 12mn d'improvisation vous aurez la chance de voir ça dans quelques mois car il y a du montage à faire ... haha ! 
Bref, j'étais de retour dans le tramway ce matin et c'est à l'arrêt Gare SNCF que j'ai abordé l'inconnue du jour. 

Je vous présente Bénédicte, 44 ans. 

Dans la vie Bénédicte est comptable : "19 ans que j'exerce ce métier, dont 6 effectuées dans le Var, avant de revenir dans ma contrée d'origine la Loire Atlantique. (rires) Pourquoi comptable ? Parce que comptable aujourd'hui ce n'est pas seulement des chiffres et des tableaux, mais c'est un métier polyvalent. D'autant plus que je travaille dans une petite structure, je suis amenée à travailler en relation directe avec les salariés, collaborateurs et avec la direction. J'ai commencé il y a quelques années en bas de l'échelle ; et petit à petit j'ai su saisir quelques opportunités, ce qui est rare aujourd'hui !" 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? "La compta ce n'est pas austère ! Ce n'est pas que les chiffres et le plan comptable. (rires) Comme je te le disais il y a 2 minutes, on travaille au sein de l'entreprise : c'est de la gestion, on gère aussi l'humain, on valide ou non l'embauche d'un nouveau collaborateur, etc., on touche vraiment à tout ! D'ailleurs je me sens plus gestionnaire que comptable tellement mon job est varié. Une qualité ? Le relationnel ! On travaille avec différents services, différentes personnes, etc."

Elle aime le cinéma, les petits moments simples de la vie, filer des coups de main aux amis/famille - tels que les déménagements ou les petits travaux : "Et j'aime les sorties entre amis, les discussions où l'on parle de nos emmerdes du quotidien... on se remonte le moral ensemble !" (rires) 

Elle n'aime pas l'hypocrisie, le manque de conviction : "Quand je parle du manque de conviction, ce serait plutôt le manque d'engagement, de révolte chez certains jeunes par exemple, un peu comme si le fatalisme était une évidence. Un aliment que je n'aime pas ? La viande rouge." 

Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
"Oui ! Il y a eu des périodes plus compliquées mais tout ça c'est derrière moi, aujourd'hui je suis bien dans ma peau et je n'ai pas besoin de plus." 

Une personne qui t'a marquée ou t'influence encore aujourd'hui ? "Mon père : Michel. Pourquoi lui ? Parce qu'il a quitté l'école à 13 ans juste après la Seconde Guerre Mondiale, qu'il a été agriculteur, qu'il a fait la guerre d'Algérie et qu'il s'est toujours battu pour nous. On en parle souvent avec mon frère, car aujourd'hui il est en maison de retraite et malade, mais il nous a offert ce qu'il y a de plus beau pour ses enfants : la liberté de faire ce que l'on voulait ! On s'occupe du mieux qu'on peut car on lui doit bien ça." 

Le mot de la fin ? 
" Bonne journée, bonne semaine et bon courage pour la suite." 

Merci Bénédicte et à bientôt dans le tramway. 

A.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire