Romuald

by 3/28/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Ce matin j'avais presque trouvé mon inconnue du jour dans le tramway, tout se passait bien on s'est tutoyé de suite et là c'est le drame : j'ai sorti l'appareil photo ! "Une photo si tôt ? Non ça ne va pas être possible, j'ai une tête affreuse." (rires) 
Je suis donc reparti à la chasse à l'inconnu et c'est sur le quai du tram que j'en aborde un deuxième.

Je vous présente Romuald, 43 ans.

Dans la vie Romuald travaille dans le graphisme : "Normalement je suis dans cette branche ! Mais j'alterne entre 2 postes, je bosse pour une petite boite qui, à la base, m'avait embauché en tant que préparateur de commandes. Et de fil en aiguilles, vu que j'ai une formation de graphiste, ils ont eu des besoins et je me suis mis à dépanner l'entreprise en PAO en cas de coup de bourre.Et donc grosso modo je fais moitié/moitié.
Je me suis réorienté dans le graphisme après que ma boite ait fermé, avant je travaillais dans les énergies renouvelables et j'avais envie de changer et de faire un truc qui me plaisait : j'avais besoin d'un côté créatif. 
Si c'est bouché ? Oui ça l'est, mais vu le contexte actuel je me suis dit que quitte à galérer et bien que ce soit en faisant un boulot que j'aime." (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ?
"On voit tout le temps le côté créatif du graphiste mais ce n'est pas que ça. Aujourd'hui, c'est beaucoup de relation clientèle, beaucoup d'écoute, afin de répondre au mieux à ses attentes. D'ailleurs, le plus dur c'est de ranger son côté trop créatif et son style car c'est souvent différent de ce que le client souhaite... Et même si c'est moche, et bien on s'adapte au client c'est lui qui paie. (rires)
Ce qu'il faut pour faire mon job ? De la patience, de l'écoute, de la créativité bien évidemment, et savoir ranger son orgueil face à la critique." 

Il aime écouter de la musique, voyager - son dernier voyage était à La Réunion - : "Et j'aime peindre ! Je peins sur toile et j'aime les portraits, pas spécialement des portraits réalistes : c'est mon exutoire."

Il n'aime pas les relations conflictuelles - que ce soit dans le cadre personnel ou professionnel, les tripes et les huîtres : "Et le chacun pour soi ! Je prends souvent les transports en commun et c'est quelque chose que je constate tout le temps en observant les gens : trop d'égoïsme dans notre société malheureusement !"

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
"Oui ça va ! J'ai la tête dans le cul mais je suis surpris par ta démarche et content de savoir que j'ai rencontré un inconnu ! (rires) Et puis je suis content d'aller au taf alors certes ce serait mieux avec un CDI, je pourrais me projeter dans l'avenir mais il y a pire que moi alors je relativise." 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ? 
"Plusieurs personnes même : mes potes de lycées. Pourquoi eux ? Parce qu'ils bossent dans la Bande Dessinée et qu'ils m'inspirent perpétuellement, c'est grâce à eux que je me remets en question et que j'évolue." 

Le mot de la fin ? 
"Merci pour cette rencontre et je te souhaite le plus de rencontres possibles dans le tramway."

Merci Romuald et bon courage pour la suite, je te souhaite d'obtenir un CDI le plus rapidement possible.


A.