Franck

by 6/13/2017 0 commentaires


Bonsoir à tous, 

Ce matin j'ai repris le chemin du tramway à l'heure... oui parce qu'en fait, hier je ne me suis pas réveillé et je suis arrivé en retard. Malheureusement pour moi, à la sortie du boulot j'étais aussi pressé et n'ai pas eu le temps de chasser l'inconnu. Donc ce matin, je suis descendu à Pirmil aux alentours de 6h15 et j'ai attendu ! J'ai d'abord pris un refus avant de trouver l'inconnu du jour.

Je vous présente Franck, 44 ans.

Dans la vie Franck est en formation : " Je suis actuellement une formation d'ambulancier le DEA : Diplome d'Etat d'Ambulancier. En quoi ça consiste ce job ? Et bien tout simplement prendre en charge des personnes qui se rendent en consultation ou en état d'urgence. Une reconversion professionnelle ? Non, pas du tout, j'ai été auxiliaire ambulancier pendant 8 ans et j'avais envie d'évoluer dans mon métier, d'où cette formation. 
Ce que je faisais encore avant ça ? Et bien rien à voir, j'étais jardinier en région parisienne, mais j'en ai eu marre de voir des gens ne pas respecter mon travail j'ai donc décidé de changer de voie professionnelle. "

Apprends-moi un truc sur ton métier ?
" Ambulancier, on ne fait pas ça pour le salaire ! Sais-tu qu'en journée nous ne sommes payés que 90% de nos heures et la nuit seulement à hauteur de 75%. Comment on fait pour vivre ? Et bien pour avoir un salaire convenable on enchaîne les journées de 10 à 12h ! Mais je le fais par passion : j'aime aider les gens, se sentir utile c'est important pour moi. Et puis on est vraiment à leur contact, on arrive a déceler des pathologies, les signes qui ne trompent pas d'une personne qui va faire un malaise, etc. Nous sommes en première ligne avant le SAMU. Il faut le dire, le métier est passionnant, aucune journée ne se ressemble.
Ce qu'il faut pour être un bon ambulancier ? Je dirais qu'il faut de la patience et de l'écoute. "

Il aime conduire, le jardinage : " Et ma seconde grande passion c'est la Croix-Rouge ! Cela fait 15 ans que je suis bénévole et j'adore ça.  Toujours pour la même raison, j'aime aider les gens ! Je ne fais pas les maraudes, je suis sur les événements sportifs, culturels, concerts, etc. Comment c'est arrivé la rencontre avec la Croix-Rouge ? Vraiment par hasard : j'étais sur un événement et j'ai rencontré des gens de la Croix-Rouge, on a échangé et je ne sais pas j'ai posé pas mal de question... J'ai voulu essayer et ça fait 15 ans que je suis bénévole ! "

Il n'aime pas le manque de respect et la malhonnêteté.

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Depuis 2 jours, ça va beaucoup mieux. Pourquoi ? Je viens de rencontrer une personne, donc je suis super bien. " (rires)

Le mot de la fin ? 
" Bonne journée ! "

Merci Franck d'avoir joué le jeu de l'interview, et au plaisir de te recroiser.


A.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire