Maxime

by 4/14/2015 0 commentaires
Bonsoir à tous,

Après avoir essuyé quelques refus et avoir fait tomber ma petite besace dans laquelle se trouve mon appareil photo (Là j'en parle calmement mais sur le moment j'étais plutôt en train de hurler intérieurement !), je saute sur un inconnu assis seul dans le tramway.

Je vous présente Maxime, 20 ans.

Dans la vie Maxime est étudiant en pharmacie et caissier en job étudiant : " Plus tard, je souhaite travailler dans la recherche et la pharmacie, c'est parfait parce que c'est au début, très général comme enseignement. C'est un diplôme très professionnalisant et qui permet de travailler dans différents domaines tels que : l'officine, la recherche, l'industrie pharmaceutique, le marketing, etc. Une vocation ? Non, pas tout de suite, j'ai commencé par 2 années de médecine puis l'attrait pour les sciences m'a fait pencher pour la 'pharma' et j'en suis très content ! "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur ses études : " Le virus transformant tu connais ? Alors je vais commencer par la base : le virus. Le virus arrive dans l'organisme, infecte une cellule, se multiplie dedans, ressort de la cellule et va en contaminer une autre. Le virus transformant arrive dans la cellule et la modifie, il dérègle le fonctionnement de la cellule et ça provoque un cancer. "

Il aime lire, le cinéma et le sport - la natation.

Il n'aime pas les préjugés et le chou-fleur : " Je suis quelqu'un de très positif, je ne m'arrête pas sur les choses que je n'aime pas. "

Il nous reste pas mal de temps j'en profite pour le questionner sur son job étudiant : " Je suis caissier dans une grande surface à Atlantis, c'est un choix de ma part de travailler. Mes parents m'aident mais ça me permet de me payer les extras : sorties, fringues, etc. Si ça me plaît ? Oui ça va. J'ai une perspective d'avenir, je sais que c'est un job étudiant, je ne ferai pas ça toute ma vie. J'ai beaucoup de respect pour mes collègues qui font ça depuis des années, qui se font engueuler, rabaisser, qui ne sont pas voire peu soutenues par leurs responsables. C'est un métier très difficile avec des grandes amplitudes horaires. Parfois ELLES sont 12 heures sur site avec plusieurs heures libres entre deux prises de poste. Il faut être solide, tenace et surtout ne pas avoir le choix pour ce genre de boulot, j'ai des collègues qui sont plus diplômées que la plupart d'entre nous - Master2, Licence, etc. Ce n'est pas un choix, il faut respecter les hommes et femmes qui font ce boulot ! "

" Es-tu heureux aujourd'hui ? 
- Oui, du moins je travaille pour l'être. "

Le mot de la fin : " C'était bien sympa, c'est une bonne initiative ton blog. "

Merci Maxime et comme on me l'a fait remarquer sur la page Facebook, bonne fête ! (Oui le 14 avril, Saint Maxime)


A.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire