Jean-Philippe

by 2/09/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Ce matin, je descends à PIRMIL pour chercher l'inconnu du jour. Je viens juste de descendre du tramway et j'attends quelques instants... Il ne me faut plus de 30s pour me jeter sur le seul inconnu sur le quai à ce moment là !

Je vous présente Jean-Philippe, 50 ans.

Dans la vie Jean-Philippe est maçon : "30 ans que je fais ce métier et je l'aime toujours autant! Pourquoi? Alors oui, c'est un métier difficile, pourtant j'éprouve autant de passion à l'exercer car c'est tous les jours différent! La technique évolue tout le temps, les hommes évoluent aussi et changent, les outils et les matériaux eux aussi évoluent : c'est un métier dans lequel j'apprends encore tous les jours et ça me passionne. J'aime arriver tôt et m'occuper de l'arrivée des gars, préparer le café, allumer le chantier, c'est ce qui fait que je me lève tous les jours avec la banane! 
Une vocation? Non pas vraiment, à la base je voulais être militaire et puis la vie a fait que je me suis retrouvé à faire ce métier en attendant. Et j'ai rencontré un type qui m'a transmis l'amour du métier et maintenant ça fait 30 ans. (rires) Pourtant ce n'est pas facile tous les jours, mais c'est mieux maintenant! Les conditions de travail se sont améliorées, la salaire aussi mais malheureusement on fait une sale publicité aux métiers manuels du bâtiment ; résultat on n'a pas assez de jeunes à former pour transmettre notre savoir."

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier?
"Le linteau : c'est une structure en béton armé, bois ou métal qui permet de récupérer et répartir la charge du bâtiment.
Une qualité pour faire ce job? Je dirais être calme, aimer apprendre et la politesse." 

Il aime passer du temps avec son petit fils et la pêche : "J'aime pêcher le carnassier - le brochet ; et la pêche à pied l'été! Sur 15 jours de vacances j'y consacre au moins 2 jours rien que pour aller pêcher, c'est mon truc !" (rires)

Il n'aime pas les incivilités, le manque de respect, la carotte : "Et l'égoïsme! Malheureusement il y en a de plus en plus aujourd'hui, c'est bien triste." 

Es-tu heureux aujourd'hui? 
"Oui! Je suis tout les matins heureux quand je vais au travail. Je vais voir les potes, on discute, on rigole, on se charrie un peu avant d'aller sur le chantier et tout ça dans la bonne humeur. C'est inconcevable d'aller sur un chantier en faisant la gueule! 
Après, avec ma femme on découvre la vie à 2, ma fille a quitté la maison et c'est vide. On réapprend à vivre à 2 après avoir élevé notre fille... Une nouvelle vie s'ouvre à nous : ça fait bizarre." 

Tu me parlais d'un mec qui t'avait donné envie de faire ce métier, tu peux me parler de lui? 
"Dominique! Un mec extraordinaire, il m'a tout appris dans mon métier et sur moi-même... Il m'a tellement appris de choses personnellement et professionnellement, que je lui serai éternellement reconnaissant."

Le mot de la fin? 
"J'étais content de te rencontrer, je ne te connaissais pas et je dois avouer que ça fait du bien de parler à un inconnu dans le tramway." 

Jean-Philippe, tu ne le sais pas mais ce matin tu m'as redonné la motivation pour continuer mon blog. C'est donc à mon tour de te remercier !



A.