Anita

by 11/20/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Ce matin c'est à l'arrêt 'PIRMIL' que j'ai rencontré l'inconnue du jour, elle a accepté de se prêter à l'interview, avec tout de même un peu de méfiance !

Je vous présente Anita, 36 ans.

Dans la vie Anita travaille dans un foyer éducatif  : " J'ai toujours voulu faire ça, c'est une vocation. J'ai rapidement su que je voulais être auprès d'enfants en difficulté ! Pourquoi ? J'aime les enfants et j'avais envie de faire un métier où je me sentirais utile. Cela fait 3 ans que je travaille auprès de jeunes enfants avec différents problèmes : autisme, problèmes familiaux, etc. Avant, je m'occupais d'enfants qui avaient des problèmes scolaires. 
C'est passionnant comme job, éprouvant parfois physiquement ou moralement, mais pour rien au monde je ne changerais de travail : je n'y vais jamais à reculons ! "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Comme je te l'ai dit, c'est parfois dur émotionnellement mais on est là pour aider ces jeunes donc on prend sur soi ! On guide ces jeunes, on leur apprend les câlins, on leur prend des rendez-vous médicaux, on s'occupe de leur linge, on rencontre les parents. Oui, tu as raison je suis un peu une seconde maman." 

Elle aime le shopping, les voyages - ses derniers voyages Maroc, Tunisie, Turquie... - ses 3 enfants : " Sinon j'adore le cinéma ! "

Elle n'aime pas le manque de respect, les brocolis : " Je déteste le bazar... Oui, je suis quelqu'un d'ordonné. " (rires)

Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
" Oui ! J'ai un job que j'aime, je gagne ma vie ni trop ni pas assez... Certes un peu plus ne serait pas de refus quand même. (rires) Je trouve que j'ai une vie plutôt agréable ! " 

Une personne qui t'a marquée ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Franchement, personne ! Je me suis construite seule sans personne et j'en suis fière. " 

Le mot de la fin ? 
" Une rencontre agréable, ça change de discuter avec un inconnu plutôt que d'avoir le regard plongé à l'extérieur du tramway. " 

Merci Anita et au plaisir de se recroiser si tôt dans le tramway.


A.


PS : demain pas d'interview je suis de sortie le soir donc je ne pourrai pas écrire.