Raphael

by 1/29/2018 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Pour ceux qui me suivent sur Facebook, vous avez pu lire que je sortais d'une journée de formation, que j'avais la tête farcie et que je n'allais pas interviewer qui que ce soit. Bon... ça c'était avant que le tramway dans lequel j'étais ne tombe en panne et me fasse patienter 5 minutes sur le quai à l'arrêt 'HOTEL DIEU'. Ma tête étant alors moins farcie, je me suis dit pourquoi ne pas se servir de ces 5 minutes pour faire une tentative, si ça marche tant mieux, sinon tant pis. Je croise à ce moment-là le regard d'un jeune homme sur le quai et décide de me lancer : il accepte !

Je vous présente Raphaël, 24 ans.

Dans la vie Raphaël est manœuvre sur des chantiers en maçonnerie : " Je n'ai actuellement pas la qualification pour être maçon, donc manœuvre en maçonnerie, c'est être dans le milieu du bâtiment mais en faisant toutes les tâches ingrates et/ou chiantes que les maçons ne veulent pas faire ! (rires) Et anciennement j'étais charpentier marine ! Je souhaitais rester à Nantes, et comme les chantiers dans ce métier c'est rarement à Nantes, j'ai décidé de changer de voie professionnelle. Donc en attendant une formation pour être maçon, je me forme moi-même en cherchant des missions d'intérim. Si ça me plait ? Oui carrément, je suis dans mon élément, j'ai toujours aimé la construction, prendre des côtes, découper, déplacer et j'aime les boulots physiques ça me permet de me défouler la journée. (rires)
Ça consistait en quoi, charpentier marine ? C'était de la construction/rénovation de bateaux en bois mais comme je te le disais il n'y avait aucun débouché à Nantes, donc bon ... "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" J'ai aussi été étaleur de pierres : en gros c'est aider le tailleur de pierres à déplacer les pierres, on appelle d'ailleurs ça le bardage de pierres. 
Il y a aussi faire la bûche, ça consiste à évider certains blocs de pierres pour que le tailleur pose sa pierre. Une fois la pierre posée, on coule la pierre avec un mélange d'eau, de chaux et de sable. 
Ce qu'il faut comme qualité, pour être un bon étaleur de pierres ? Il ne faut pas avoir peur des tâches physiques, c'est un job dur, il faut être organisé, savoir écouter le tailleur de pierres et avoir quelques bases en maçonnerie. " 

Il aime les sorties dans les bars, la musique, rencontrer des musiciens : " J'aime la musique mais j'en joue aussi : de la guitare. J'aime la musique avant les années 80, je trouve qu'avant la musique avait une âme ... Et j'ai joué dans un groupe de Thrash Metal, le groupe s'appelait : PANCREASS. " 

Il n'aime pas le racisme, la société d'aujourd'hui : " Cette société urbaine m'insupporte, on oublie les valeurs humaines, on s'ignore, on se juge ... Il n'y a pas ça à la campagne, on se salue, on dialogue ... Tout le contraire des villes ! 
Un aliment que je n'aime pas ? J'aime tout, à vrai dire, même les épinards et les choux de Bruxelles (rires) Mais je n'aime pas trop la nourriture chinoise. " 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Non ! Pourquoi ? J'ai 24 ans, j'ai beaucoup de regrets, j'ai loupé pas mal de choses, je n'ai pas de chez moi, et tout ça m'empêche de m'épanouir et donc d'être heureux. Plus jeune, j'ai un peu mal tourné : pas mal d'excès et des échecs à l'école qui font que je m'en veux. Pourtant c'est pas faute de vouloir être heureux mais je regarde trop mon passé et j'ai du mal à aller de l'avant ... Mais ça va venir ... Ça va prendre un peu de temps je pense. " 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" 3 personnes ! Jimmy Hendrix, Bob Marley et Charles Mingus : 3 musiciens. Pourquoi eux ? Pour leur façon de penser, les valeurs humaines qu'ils véhiculent et surtout parce que, pour moi, ce sont des précurseurs dans la musique et qu'étant mélomane, ils m'inspirent énormément. "

Le mot de la fin ? 
" Je souhaite bon courage à tout le monde et soyez tous ouverts les uns les autres ! " 

Merci Raphaël et bon courage à toi pour la suite, et je te souhaite de trouver le bonheur rapidement.


A.