Camille

by 2/21/2014 0 commentaires

Bonsoir à tous, 


Ce matin je suis allé faire un tour au terminus de la ligne 2 - Pont Rousseau. On me demande souvent : 
" Allan quand est-ce qu'on te voit prendre la ligne 2 ou 3 ? "
Cela s'est déjà présenté que j'aille faire un tour sur les autres lignes et c'est le cas aujourd'hui.

Je vous présente donc l'inconnu de la ligne n°2 : Camille, 28 ans.

Camille dans la vie fait un doctorat en histoire. Il y a encore quelques mois il était prof, mais à dû quitter son poste pour se pencher sur sa thèse : " J'ai eu une bourse pour ma thèse donc j'ai quitté mon poste pour me consacrer entièrement à mon projet. Le thème de ma thèse : La noblesse en Europe de l'ouest au 17ème et 18ème siècle. "

Il m'explique que faire un doctorat d'histoire c'est étudier des sources de l'époque rédigés par des historiens : " Après il faut avoir un regard plus objectif des sources que l'on peut lire. Certains historiens de l'époque sont très engagés voir pas très objectif, c'est à moi de regarder partout afin de me faire mon point de vue. A Nantes par exemple les historiens sont très axés sur l'histoire à l'international. "

Je lui demande de m'apprendre quelque chose sur ses études : 
" Les nobles à l'époque ne travaillent pas, ils n'en ont pas besoin. Moi ce que j'étudie c'est quand le travail intellectuel est apparu, toutes ces questions qu'ils ont dû se poser : " travailler ou pas face à cette Monarchie absolue qui était en place et qui n'était pas habitués à ce que des nobles travaillent. "

Mon inconnu du jour aime, à part l'histoire, la musique afro-américaine et aime bien écouter radio prune. Son artiste du moment : " J'aime beaucoup le dernier album de Sharon Jones ".

Il n'aime pas : " La paresse intellectuelle, que l'on se laisse aller dans les préjugés, l'absence de doute ou l'absence de questionnement ! Sinon d'une façon plus légère je n'aime pas les artichauts. " (rires)

Le mot de la fin : " Je suis content de t'avoir rencontré. "

Merci Camille et bonne courage pour ta thèse.


A.