Brewenn

by 11/08/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Après un refus dans le tramway, je suis descendu à l"arrêt 'Gare SNCF' et après quelques instants, un jeune homme vêtu d'une tenue de chantier avec des tâches de peintures blanches, arrive sur le quai. Et coup de chance pour moi, il accepte d'être l'inconnu du jour!

Je vous présente Brewenn, 16 ans.

Vous vous doutez bien qu'avec un tel prénom, c'est forcément un breton : "Je suis né à Lorient, je n'en ai aucun souvenir : mes parents sont partis de là-bas quand j'avais 1 an!"

Dans la vie Brewenn est plombier : "Je suis plombier en apprentissage chez les compagnons du devoir et c'est cool. C'est une vocation : j'ai toujours aimé le travail manuel, travailler le métal, souder, etc. Et puis en tant que plombier, on fait pas mal de choses, c'est très polyvalent et on ne s'ennuie jamais."

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier? 
"Une broche : pour mettre un tube sur un autre, on utilise une broche.
Une qualité? Il faut savoir s'adapter à différentes situations, différentes structures, différents clients, etc. Je suis actuellement dans une entreprise qui ne fait que de la plomberie d'industrie, c'est à peu près la même chose que chez les particuliers mais en plus GROS." (rires)

Il aime le foot - il supporte le FCN et il le pratique depuis 6 ans en club, le cinéma : "Mais j'aime surtout travailler/m'exercer à la plomberie. J'ai les clés de l'entreprise, mon patron m'autorise à venir le weekend m'exercer et ça c'est super chouette. J'ai tout le matériel pour progresser : je passe mes samedis après-midi à faire de la plomberie!" (rires)

Il n'aime pas les épinards, l'impolitesse : "Et je n'aime pas blesser les gens."

Es-tu heureux aujourd'hui? 
"Oui! Je fais un truc qui me plait, je m'estime chanceux car ce n'est pas le cas de tout le monde."

Une personne qui t'influence et te fait avancer aujourd'hui? 
"Mon père : Guillaume. Pourquoi? C'est lui qui a su me conseiller pour bien m'orienter dans mon choix professionnel et il a su me montrer mes capacités."

Le mot de la fin? 
"Le mot de la fin sera pour mon père, car je le remercierai jamais assez de m'aider, de m'épauler et d'être toujours là pour moi ! "

Merci Brewenn et à une prochaine dans le tramway, qui sait peut-être demain matin ? 


A.






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire