Dominique

by 11/24/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Ce matin je me suis levé en retard! Grâce à ce retard, j'ai pris le tramway à une heure que je ne prends jamais : 7h du matin. J'essuie d'abord un refus sur le quai du tramway, puis je saute dans le premier wagon, mais pas de chance il est bondé. Je m'assieds alors et un homme se met à mon opposé et commence à discuter tout naturellement avec des jeunes hommes : histoire, faculté, informatique...
A ce moment-là, je me dis que j'assiste à un truc incroyable : un homme parle à un autre sans le connaitre. Je suis à la fois content pour eux, mais tout de même un peu déçu, car j'aurais aimé interviewer cet homme, tant pis! J'arrive à 'Commerce', reprends un second refus, je lève la tête et je vois cet homme 'bavard' sur le même quai que moi... Je ne pouvais pas ne pas l'aborder.

Je vous présente Dominique, 55 ans.

Dans la vie Dominique est formateur : "Je travaille pour une entreprise qui vend des formations pour des logiciels dans l'industrie! Ce sont des logiciels spécifiques à un domaine, comme du génie climatique, des poses de verrières, etc.
Si j'aime ce que je fais? Oui clairement, sinon j'aurais changé depuis longtemps car cela fait 20 ans que je suis dans la même entreprise. 
J'ai d'abord commencé dans la filière technique, j'étais dessinateur industriel et on faisait tout à la main jusqu'à l'arrivée de l'informatique en 1985. Ce fut un choc, ou une révélation plutôt : une passion nouvelle arrivait dans ma vie! (rires) J'ai commencé à me former petit à petit à l'informatique, puis j'ai été licencié, pas de chance. Alors que je cherchais un boulot j'ai eu une proposition pour devenir formateur de logiciels informatiques. J'étais curieux, me découvrais une nouvelle passion et j'ai accepté ; c'était il y a 20 ans."

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier? 
"Il ne faut jamais que le client chez qui tu vas doute de tes connaissances et de ta mission. Je fais principalement des formations courtes de 3 à 5 jours, donc on va à l'essentiel de leurs attentes/besoins. Et puis, il y a une phrase que je n'aime pas entendre en formation : "J'ai compris/J'ai pas compris!" Il n'y a pas de compréhension à avoir mais seulement de savoir si ça marche ou si ça ne marche pas, rien d'autre. Je n'ai pas besoin que les gens comprennent, mais qu'ils arrivent à faire fonctionner le logiciel dans la vie de tous les jours. Ça fait un peu directif, je l'admets, mais j'aime quand on va à l'essentiel!" (rires)

Il aime faire la cuisine, les balades, les soirées entre amis : "Et Notre Dame Des Landes! Je suis un partisan du 'contre' ; pour moi c'est un projet aberrant. On ne va pas rentrer dans les détails, je dis juste que j'aime la nature et je n'ai pas envie que plus tard on nous fasse bouffer des clés USB car il n'y aura plus de terres agricoles. Je ne suis ni anti-démocratique, ni anti-politique, je suis juste contre un projet... Je sais qu'il va se faire... Mais je souhaite au fond de moi qu'il ne se fasse pas."

Il n'aime pas les beaux parleurs, l'hypocrisie : "Et cette société trop clean, trop propre... Je viens du monde de la métallurgie moi ! (rires) Et puis forcément je n'aime pas voir les gens faire la tronche dans le tramway, je prends d'ailleurs le tram tous les jours depuis 1995 et je constate d'années en années que les gens se renferment de plus en plus!" 

Es-tu heureux aujourd'hui? 
"Oui, j'ai des amis, des clients sympas... ça me va!" (rires)

Le mot de la fin? 
"Bon chemin dans ce que tu entreprends! Je trouve que le terme 'chemin' se prête parfaitement à notre rencontre dans le tramway." 

Merci Dominique c'était passionnant de discuter avec quelqu'un d'aussi bavard que moi, haha !


A.