Jean-Jacques

by 1/07/2017 0 commentaires

Bonjour à tous, 

Désolé pour le retard : hier j'étais au restaurant avec ma petite famille, je suis rentré un peu tard et n'ai pas eu le courage d'écrire l'interview du jour. Bref, c'est donc hier que j'ai rencontré mon inconnu, en sortant du boulot, sur le quai du tramway à l'arrêt 'Halvêque'.

Je vous présente Jean-Jacques, 61 ans.

Dans la vie Jean-Jacques est ingénieur : "Je suis nantais depuis seulement 2 ans, et ce après 55 ans de vie parisienne ; et je dois avouer que la vie ici est plus plaisante et relax ! (rires) Je suis ingénieur en recherches pétrolières. Si j'aime ça? Et bien, cela fait 36 ans que je fais ça donc oui, j'aime mon métier sinon j'aurais changé depuis bien longtemps ! (rires)
C'est quoi ingénieur en recherches pétrolières? On travaille avec notre équipe de géologues et on fait des échographies du sol afin de trouver où il y a du pétrole. C'est aussi un métier où l'on voyage énormément : à peu près une semaine tous les 2 mois. 
Comment j'en suis arrivé là? J'ai fait des études d'ingénieurs, puis j'ai accompli mon service militaire au Maroc, c'est d'ailleurs là que j'ai aimé voyager. Et à la fin de mon service, l'industrie pétrolière embauchait énormément donc j'ai postulé. Aujourd'hui je suis expert et j'ai été pendant de nombreuses années expat' en Argentine et aux USA." 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier? 
"Mon intitulé de poste c'est géophysicien : c'est l'étude de la terre. Donc on étudie la terre à la recherche de poches de pétrole. D'ailleurs, une poche de pétrole ce n'est pas une nappe dans le sol, c'est une roche qui contient du pétrole et on sonde le sol jusqu'à 5 kilomètres de profondeur via un système d'imagerie. 
Une qualité pour faire mon métier? C'est un métier de service, donc il faut être à l'écoute du client, avoir quand même un bagage technique, et être force de proposition ; et bien sûr aimer voyager. " (rires)

Il aime faire du sport (voile, golf, vélo et natation), sa famille (il a un fils de 26 ans), se balader sur le bord de mer. Il aime aller à la Baule, cuisiner, le cinéma et lire les journaux. 

Il n'aime pas la connerie humaine, les gens vindicatifs, les préjugés, les racistes, le fenouil et le sucré-salé. 

Es-tu heureux aujourd'hui? 
"Oui! J'ai un boulot que j'aime, je suis en fin de carrière, je prépare tranquillement mon départ à la retraite et j'ai des amis. Alors certes, je n'ai pas de 'vrais' amis car ils sont à Paris, mais ici j'ai des collègues super sympas." 

Une personne qui t'a marqué ou influencé? 
"Mon ex-femme. Pourquoi elle? Parce que, même si elle m'a quitté, elle reste la femme avec qui je suis resté pendant 25 ans et qui est la mère de mon fils. C'est forcément une personne qui a compté dans ma vie." 

Le mot de la fin? 
"Je te remercie de m'avoir convié à dialoguer avec toi, je trouve que ta démarche est très belle."

Merci Jean-Jacques et ce sera avec plaisir de te revoir autour d'un verre.
Bon weekend à tous et à lundi pour, je l'espère, un nouvel inconnu du tramway !

A.