Emricque

by 1/31/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Après être allé me balader sur la ligne 1 et avoir enchaîné plusieurs refus, je finis par renoncer. Je monte alors dans le tramway, puis je me décide de descendre à 'Commerce' pour une dernière tentative. Un jeune homme est juste à côté de moi je décide de l'aborder.

Je vous présente Emricque, 20 ans.

Dans la vie Emricque est étudiant en langues : "Je suis en première année à la FAC en LCE (Langues et Cultures Etrangères). Pourquoi cette filière? J'ai toujours été passionné par les langues. Bon, je suis d'origine brésilienne, je parle couramment le portugais et j'aime bien l'anglais aussi : ça aide! (rires)
En fait, à la base j'étais passionné par 2 choses : le bois et les langues. A un moment dans ma scolarité il a fallu faire un choix et c'est le bois qui l'a emporté. Mon père, qui est un sacré bricoleur sachant faire des tonnes de choses, sauf la charpente, je me suis dit que je pourrais combler ses lacunes. (rires) Et donc le bois l'a emporté à ce moment là et j'ai fait un BAC Professionnel en charpente : c'était génial! 

Je dis 'c'était', car j'ai eu une prof qui, sans le savoir m'a fait douter de mon choix. Elle a su me montrer que je m'étais peut-être trompé et que les langues me passionnent plus ! Choisir entre le bois et les langues a été la décision la plus difficile à prendre... Et c'est, entre autres, cette prof qui m'a fait douter de mon choix : madame Charlie.
Pourquoi vouloir enseigner? J'aimerai réussir à transmettre créer une relation prof/élèves comme moi je l'ai vécue, un truc loin des manuels scolaires et susciter l'envie d'apprendre chez eux.
Ce qu'il faut pour faire mes études? Etre rigoureux, organisé, autonome et savoir dire non aux copains qui vont boire des coups!" (rires)

Il me dit être d'origine brésilienne, j'en profite pour lui demander de me parler de lui : "Mon père étant militaire on a énormément voyagé, j'ai grandi dans les îles (Tahiti), au Brésil et en Guyane. Quand j'y pense, j'ai grandi dans des endroits paradisiaques, c'était dingue franchement! A chaque fois que mon père nous annonçait sa mutation on était trop content." (rires)

Il aime le bowling, jouer aux jeux vidéo - League of Legends - le camping sauvage, faire la fête, aller en festival : "Et avec un pote on fait de la musique, moi de la guitare et lui de l'harmonica." 

Il n'aime pas les râleurs, les choux de Bruxelles : "Et les gens qui te jugent sans même te connaître : rien qu'en te regardant, ils se font une idée sur toi. Et ça, ça m'insupporte!" 

Es-tu heureux aujourd'hui? 
"Oui! Je n'ai pas à me plaindre, j'ai une bonne situation, les études ça me plait, j'ai un petit boulot à temps partiel qui se passe super bien : je suis préparateur de commandes pour la grande distribution." 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui? 
"Encore un prof : M. WEIL., c'est un prof de S.E.S (Sciences Economiques et Sociales). Pourquoi lui? C'est quelqu'un qui, en cours, a une énergie débordante, il sait te captiver. Un grand orateur, qui sait être sérieux et à la fois être cool, tout ça en ayant une méthode d'enseignement incroyable! J'espère un jour être un aussi bon prof que lui." 

Le mot de la fin? 
"Sympa de parler avec toi!" 

Merci Emricque d'avoir joué le jeu ce matin, et à bientôt j'espère.

A demain pour un nouvel inconnu !

A.