Adrien

by 10/25/2017 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Après avoir fait quelques tentatives ce matin à 'COMMERCE' et ce soir du côté de 'BEAUJOIRE', je décide de m'arrêter à 'HALUCHERE' et de voir ce qu'il se passe. Les minutes passent, les tramways aussi par la même occasion, j'aperçois une jeune femme sur le quai et je m'apprête à l'aborder quand un jeune homme se met en travers de mon chemin : " Excusez moi, vous êtes l'inconnu du tramway? J'adore ce que vous faites, je lis toutes vos interviews ! " Il n'en faudra pas plus pour lui proposer d'être mon inconnu du jour !

Je vous présente Adrien, 16 ans.

Dans la vie Adrien est lycéen : " Je suis en BAC Professionnel transports de marchandises. En fait, pour tout t'expliquer je suis passionné par les transports en commun et il n'existe pas d'études pour le transport de voyageurs ; en tout cas pas de bac professionnel. Pourquoi les transports en commun ? J'ai tout de suite été fasciné par les bus et ce depuis l'âge de 5 ans, je suis monté avec ma mère dans un bus et ça m'a impressionné : le grand volant, la boite de vitesse manuelle à l'époque le chauffeur lâchait son volant et passait les vitesses à deux mains, etc. C'est comme ça que la rencontre s'est faite, après je ne jouais plus avec des petites voitures, mais avec des bus et des camions ! " (rires)

Je lui demande de m'apprendre un truc sur ses études ? 
" Le calcul de marchandise : on nous apprend, en transport de marchandises, que l'on ne facture pas la même chose entre 1 kilo de plumes et 1 kilo de plomb. L'un, on facturera au volume et l'autre, au poids, tout simplement ! "

J'en profite d'avoir un jeune homme bavard pour lui demander aussi de me parler de SA passion : " J'aime les transports urbains ! Comme je te disais, je suis passionné par les bus, j'arrive même à identifier le modèle du bus qui passe dans ma rue, et ce, rien qu'au bruit du moteur. Je collectionne les maquettes, les titres de transport et je prends en photographie les véhicules. J''aime me dire que je garde peu d'archives, je ne sais pas s'il existe un service des archives à la SEMITAN, en tout cas si il y a besoin j'aimerais bien les voir. 
Et puis si je pouvais avoir une maquette, la grande qui est à l'entrée de la SEMITAN, ce serait super... même si elle est grande. " (rires)

Il aime faire de la natation, passer du temps avec ses amis : " J'aime aussi me promener sur le réseau avec les conducteurs que je connais, et qui me font découvrir leur métier. " 

Il n'aime pas les incivilités, les flageolets, les personnes qui te cherchent du regard dans le but de provoquer une réaction : " Et puis on se moque de moi à l'école parce que j'aime les transports en commun, parce que je suis différent... Je ne sais pas si je suis différent ou si c'est juste dans le regard des autres. Et même si cela ne m'affecte pas, je n'arrive pas à comprendre en quoi être différent est un problème ? " 

Es-tu heureux aujourd'hui ? 
" Carrément ! Pourquoi ? Tu as refais ma journée, j'ai enfin rencontré l'inconnu du tramway et en plus tu m'as interviewé alors que je ne m'y attendais pas. " 

Une personne qui t'a marqué ou t'influence encore aujourd'hui ? 
" Je ne peux pas la citer directement mais on l’appellera : l'homme à la chemise blanche, il se reconnaîtra. C'est qui ? En fait, c'est une personne qui travaille à la SEMITAN, que j'ai rencontré lors de stages que j'ai effectués et avec qui un lien s'est créé : un lien de passionnés. C'est une personne que je vois régulièrement, on mange ensemble tous les vendredis et on parle bus/tramway/etc. Grâce à lui j'ai pu visiter pas mal de dépôts, pas mal de bus, busways et tramways de la TAN et je l'en remercie énormément. " 

Le mot de la fin ? 
" Avant de monter dans un bus, n'oubliez pas de dire bonjour, c'est un mot simple mais qui est la base de tout ! " 

Merci Adrien, je te souhaite bonne continuation dans tes études et je souhaite que tu réussisse ton rêve de conduire enfin ton propre bus.


A.