Violaine

by 10/09/2017 0 commentaires


Bonsoir à tous, 

Ce soir, pour des raisons professionnelles, j'étais dans l'Est de Nantes et j'ai pu prendre le tramway au terminus de la ligne 3. J'avais vraiment envie de trouver l'inconnu du jour à cet arrêt car j'ai tellement peu d'occasions d'y être. Et j'ai eu de la chance, ça a fonctionné dès la première approche !

Je vous présente Violaine, 37 ans.

Violaine, mon inconnue du jour, travaille dans le service à la personne : " Si j'aime ça ? Au départ je n'avais pas le choix et j'ai appris à aimer ce travail, cela fait 10 mois que je suis sur ce nouveau job. Pourquoi j'ai appris à aimer ce taf ? Tout simplement qu'à la base je travaillais dans les crèches, et suite à ma situation personnelle - séparation, j'ai dû changer d'emploi. Pourquoi changer ? Tout simplement parce que j'ai deux enfants, deux filles, une de 12 ans qui est grande et autonome et une plus petite de 5 ans. Et à cause des horaires de travail, je n'avais personne pour la garder après 16h15 et pas les moyens de la mettre au périscolaire et encore moins avoir une nounou tous les soirs : c'est malheureusement le quotidien de beaucoup de mères célibataires. J'ai donc dû changer de job, mais c'est quand même un beau métier, dur parfois mais humain. Je ne fais pas de médical car je n'ai pas le diplôme, mais tout ce qui est l'aide aux personnes : courses, ménage, sorties et surtout le plus important : discuter. Pour certains, ils n'ont que moi comme visite et donc sont contents de pouvoir discuter, retrouver grâce à ma visite un peu de lien social. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier ? 
" Il faut toujours garder le sourire, avoir le moral et se dire que nous sommes vecteur de bonne humeur ! Je n'amène jamais mes problèmes chez les gens que je vais voir, ils ont besoin de passer un bon moment et donc pas la peine de les embêter avec mes soucis. 
Si c'est dur comme métier ? Ça peut l'être ! Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est dur de ne pas s'attacher aux gens, par exemple une dame que je voyais avec qui j'avais de longues et sympathiques discussions est rentrée à l’hôpital après qu'on lui ait diagnostiqué son 3ème cancer. Disons que la peur de perdre quelqu'un de sympathique est compliquée à vivre, alors il est vrai que je ne devrais pas m'attacher, je devrais isoler mes sentiments dans un coin de ma tête ... Mais ce n'est pas possible car je suis connectée avec eux. "

Violaine en dehors de son métier aime faire de la pâtisserie, ses filles, ses 2 chats - Diesel & Lucky et l'équitation : " Depuis que je suis toute petite je fais du cheval, j'ai transmis ma passion à ma fille de 5 ans. C'est pour moi un beau sport, ça m'apporte énormément de confiance en moi car je fais corps avec le cheval et d'autant plus parce que je fais du saut d'obstacle. " 

Elle n'aime pas le manque de respect, les gens de mauvaise humeur pour des broutilles et les épinards.

Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
" Oui ! J'ai fini ma journée de travail, je vais retrouver mes filles, j'ai passé une bonne journée ... Tout va bien ! La vie a fait que je suis devenue plus tolérante aujourd'hui et j'évite de râler pour rien ... Je relativise un maximum. "

Le mot de la fin ? 
" Merci ! On a passé un moment super agréable, c'est sympa de parler à un inconnu : une belle rencontre et en plus le trajet passe plus vite. " (rires)

Merci Violaine pour ta générosité, bonne continuation et au plaisir de se recroiser dans le tramway.


A.