David

by 12/04/2015 1 commentaires

Bonsoir à tous,

Après avoir observé les gens sur le quai pendant 20mn je me décide enfin à aller aborder quelqu'un. Coup de chance il accepte du premier coup !!

Je vous présente David, 44 ans.

Dans la vie David est sans emploi : " Je me suis fait licencier il y a plusieurs mois et depuis je suis à la recherche d'un emploi. Dans quel domaine ? En fait je souhaite surtout me reconvertir afin de changer de voie professionnelle. Avant je travaillais en tant que préparateur de commande, mais j'ai aussi été agent de quai, charpentier, cuistot, etc. Mais pour des problèmes de santé, je ne peux plus faire des boulots trop physiques, sinon je fatigue et les douleurs reviennent. Mais là j'ai envie de revenir à la cuisine et ce serait top si c'était pour une collectivité ! " 

Je lui demande de me parler de cette période de chômage : " C'est compliqué pour moi car j'ai 44 ans et que je souhaite me reconvertir. Mon CV n'étant pas parfait, je manque cruellement d'expérience je n'arrive pas à trouver. Si en plus tu rajoutes ça des baisses de moral car tu n'as quasi aucun retour aux courriers que j'envoi et le fait de n'avoir aucun entretien et bien c'est pas facile tous les jours. Les journées sont parfois longues quand tu n'as pas de travail ! Il faut de la persévérance et ne jamais baisser les bras, mais je vais y arriver ! "

Il aime faire du vélo, lire, regarder le sport à la télévision et être là pour ses amis : " L'amitié c'est sacré, j'ai peu d'amis mais je sais que je peu compter sur eux n'importe quand ! D'ailleurs c'est réciproque aussi, il peuvent compter sur moi et ils le savent. "

Il n'aime pas l'hypocrisie, les gens malhonnêtes, le céleri et l'agneau.

" Es-tu heureux aujourd'hui ? 
- Franchement j'ai galéré pas mal dans ma vie et ce depuis tout gosse. Dans la rue à 13 ans ; j'ai passé pas mal de temps avec Ulysse un sacré personnage nantais, puis s'en est suivi des foyers, des histoires pas toujours simples à raconter. J'ai appris la cuisine en foyer d'abord, puis je suis parti pendant un an vendre des galettes bretonnes en porte à porte ! (rires) Mais c'est quand tu as connu les pires galères et que tu n'as rien que tu te dis qu'un toit, un canapé et tu es le roi du monde. Franchement, je trouve que je n'ai pas à me plaindre ! "

Le mot de la fin : " Belle journée et belle rencontre. "

Merci David, j'espère que nous nous recroiserons prochainement c'était très sympa de parler avec toi.


A.