Emma

by 5/17/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Ce matin je suis allé faire un tour à l'arrêt 'Du Chaffault' sur la ligne 1 et j'ai abordé une jeune femme assise qui attendait le tramway assise sur le banc. Elle a accepté de suite en rigolant et en s'exclamant : " Ah faut que ça tombe sur moi, moi et ma vie compliquée en ce moment ! " (rires)

Je vous présente Emma, 39 ans.

Dans la vie Emma à plusieurs boulots : " J'ai 3 boulots ! J'ai un travail alimentaire, un qui me passionne mais ne me permet pas d'en vivre et un autre qui me donne de l'argent de poche. (rires) 
Parlons de premier d'abord, je m'occupe de personnes âgées à domicile c'est un travail alimentaire. Il y a des points positifs et négatifs à ce travail, j'ai un petit contrat de 50h par mois et j'aime faire du social. Mais c'est dur, mal payé, peu considéré et parfois je manque de patience. Et je ne pense pas en faire le métier de ma vie, car c'est dur de voir la misère humaine et l'isolement des personnes. Pourquoi ça me pèse ? Et bien parce que je trouve l'être humain dégueulasse dans le sens ou certaines familles ne s'occupent plus d'eux et que tu te prends cette détresse en pleine figure. Moi j'ai signé pour un job, pour m'occuper d'eux du mieux que je peux mais pas pour la crasse, le manque d'hygiène et la détresse humaine. Il faut être fort psychologiquement !
Mon second métier, celui pour lequel j'ai suivi des formations et des diplômes : je suis masseuse AMMA, c'est un massage japonais. J'en fais de temps en temps mais c'est tellement spécifique que c'est dur d'en vivre, n'ayant pas de voiture en plus il est compliqué pour moi de me déplacer et démarcher des structures. 
Et mon troisième, je fabrique des bijoux sur mon temps libre. J'ai une petite page sur un site web 'alittlemarket' et tu peux voir mon travail : ici, ce sont des bijoux très années 30. 
J'ai aussi été soigneur dans des parcs naturels mais pas en France (Indonésie) et j'ai adoré ce job ; m'occuper des animaux. Mais en France c'est compliqué car c'est tout le temps des zoos et ce n'est pas ce que j'aime. Moi ce sont les parcs naturels, m'occuper d'animaux dans leur environnement, etc. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier de masseuse : " Le massage AMMA est à la base un massage chinois que les japonais ont repris il y a 4000 ans. C'est l'ancêtre du 'SHIATSU' qui travaille sur les méridiens et qui selon les points que tu vas toucher va activer ou calmer un organe. " 

Elle aime le piano, les balades et les années 30 : " J'aime les balades dans les cimetières, pas pour le côté glauque et morbide. Mais j'aime déconnecter, c'est calme, j'aime ce côté architectural des caveaux et cet endroit me permet de relativiser. J'aime me dire que c'est au moins un rendez-vous que je ne manquerais pas ! " (rires)

Elle n'aime pas l'indigence culturelle, l'intolérance, la bétise humaine, les incivilités, qu'on lui fasse des réflexions et la viande sachant qu'elle est végétarienne : " Je n'aime pas que l'on me juge sur mes tatouages ou mes vêtements ! "

" Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
- Oui, même si je ne voyage pas assez. C'est compliqué car je ne mets pas assez de côté pour pouvoir partir plus, enfin un peu comme tout le monde je pense, non ? " (rires)

Le mot de la fin : " Je viens de la 'belle époque', je débarque ici et je me sens coincée dans une époque qui n'est pas la mienne. On va me prendre pour une folle, mais j'idéalise surement trop cette époque. Je rêverais d'y vivre ! Le Charleston, le gramophone, Fréhel ancêtre de Piaf au music-hall, etc. C'est dingue d'aimer une époque que l'on a pas connue, non ?  "

Merci Emma pour cette jolie interview si personnelle et je te rassure j'aime beaucoup les années 30 et les cimetières !


A.