Anouk

by 5/03/2016 0 commentaires


Bonsoir à tous, 

Après l'échec d'hier, quand je parle d'échec et bien je parle des refus et du manque de motivation, il me fallait trouver mon inconnue du jour. Alors que je m’apprêtais à aborder une femme, la voici qui sort son portable et le porte à son oreille ... comme j'étais lancé j'ai continué ma route pour me diriger vers une jeune femme assise un peu plus loin. Je commence à me présenter et je vois dans son regard une grande méfiance ! La voilà même qui, sans le savoir, se recule un peu sur le banc ... Par chance, quand j'ai parlé d'inconnus dans le tramway l'expression de son visage a changé du tout au tout et elle m'a même coupé la parole : " Ah j'adore ce que tu fais, je connais ton travail c'est génial ! "

Je vous présente Anouk, 26 ans.

Dans la vie Anouk est sa propre patronne : " Je fais de l'installation végétale ! Et là tu te dis 'c'est quoi ce métier' ? En gros, je fais des décorations florales mais artistiques. Je bosse actuellement sur une exposition au jardin des plantes (début juillet), j'organise des soirées autour du végétal et différents concepts. Je me diversifie tout le temps du moment que le végétal est là ! Tu veux un exemple ? Par exemple, prochainement on organise avec un resto une dégustation autour du végétal : boire, toucher, sentir du végétal. Attention, je ne suis pas la cuisinière ! (rires)
Le but étant de faire découvrir différentes expériences, c'est amusant et ultra créatif. 
Si j'aime ce que je fais ? Carrément ! J'ai inventé mon propre métier, ça n'existe pas ailleurs ce que je fais. Et je trouve que ce que je fais m'offre plein de possibilités car je fais dans mon atelier des petites compositions de quelques dizaines d'euros, jusqu'à l'élaboration d'un mur végétal et d'une dégustation florale. Et puis mon métier est fait de rencontres et de collaborations, c'est très riche humainement ! "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier : " Le tontinage : C'est une technique qui consiste à retirer le pot de la plante, et à la place on l'embaume d'une mousse naturelle pour la maintenir en vie. C'est une technique très ancienne, que l'on croit inventée au Japon mais que nous pratiquons depuis très longtemps en France/Europe. Ce qu'il faut pour faire mon métier ? De la créativité bien évidemment et ne pas craindre le froid car dans mon atelier il n'y a pas de chauffage et l'hiver il peut faire très froid. " (rires)

Elle aime lire, voir des spectacles, cuisiner et manger : " Et surtout j'aime faire de la musique en famille avec ma fille et mon compagnon. Je joue de la clarinette, un peu de saxo et de violon. "

Elle n'aime pas le mensonge, faire le ménage, le chou fleur : " Et je déteste faire la paperasse administrative, c'est une vraie corvée ! " (rires)

" Une personne qui t'a marquée dans ta vie ? 
- Si je devais en citer une je dirais ma rencontre avec Ingrid Biraud ! C'est une graphiste qui a fait mon identité visuelle pour mon entreprise et elle a su vraiment m'accompagner dans mon projet. C'est une femme qui a travaillé pour de très grandes entreprises et la voir travailler avec moi sur mon projet, j'ai trouvé ça génial. "

" Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
- Oui. J'ai plein de projets ! J'ai des projets qui me font manger et qui paient mes factures et d'autres qui me font me projeter dans l'avenir. "

Le mot de la fin : " Merci c'est sympa de parler de soi à un inconnu ! " (rires)

Merci Anouk et au plaisir de voir ton atelier ou de discuter végétal avec toi, c'était très enrichissant.


A.

Pour voir le travail d'Anouk c'est ICI
Et voici son identité visuelle faite par Ingrid Biraud :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire