Youssouf

by 5/12/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Après avoir recroisé Corinne sur la ligne 3, j'allais traverser les voies pour prendre mon tram quand j'aperçois un jeune homme seul sur le quai de la ligne 1 mais dans le sens opposé. Je regarde l'heure et je m'aperçois que je suis en avance ; chouette j'ai le temps de faire un crochet sur la ligne ! Je l'aborde et il accepte de suite. 

Je vous présente Youssouf, 26 ans.

Dans la vie Youssouf est maçon-paveur : " Je travaille dans la voirie, je pose des pavés pour les routes mais aussi du goudron. Si j'aime mon métier ? Oui ça va, j'ai suivi une formation pour exercer ce métier donc c'est un choix. J'aime voir que j'ai construit quelque chose de mes mains et de le montrer aux amis/famille, c'est une fierté ! Et même si c'est un travail difficile, le fait de travailler en équipe est vraiment sympa. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier : " L'enrobé : quand tu vois la route, là où les voitures roulent, on appelle ça l'enrobé. Une qualité ? Etre courageux car on est dehors été comme hiver, et qu'il faut du courage pour travailler peu importe la météo. " (rires)

Il aime lire, aller au cinéma et sortir faire la fête : " Je suis un grand fêtard, j'aime faire le show en boîte avec mes potes, je suis très souvent au dock yard au hangar à bananes ! " (rires)

Il n'aime pas le porc - à cause de sa religion, la mentalité des gens d'aujourd'hui - égoïste et irrespectueuse : " Et les filles qui nous prennent la tête ! " (rires)

Une personne qui l'a marqué dans sa vie : " Monsieur Somparé : un prof que j'avais en Afrique. Pourquoi ? Parce que j'étais dissipé plus jeune, tout le temps en retard et pas très motivé par la conjugaison. S'il a su m'apporter l'aide qu'il fallait ? Oui, si on veut ! Il me mettait des coups avec un bâton en caoutchouc ... Et je dois bien avouer que ça a su me remettre dans le droit chemin ! (rires) Parce que j'ai continué jusqu'à l'université : j'ai une licence de droit. Mais comme il n'y a pas d'équivalence ici en France j'ai dû me réorienter et la seule filière qui recrute c'est le BTP. "

" Es-tu heureux aujourd'hui ? 
- Oui, j'ai un salaire, un petit loyer, de quoi manger tout va bien et une petite amie qui me prend pas la tête ! "(rires)

Le mot de la fin : " C'est important ce que tu fais, continue ! Car c'est vrai qu'ici en France, les gens s'isolent et ne se parlent pas. Alors que parler aux gens ça donne de la joie de vivre ! " 

Notre interview se termine à l'arrêt 'Gare Maritime' et je lui demande si son entreprise de BTP est dans le coin : " Ah non pas encore ! Là je vais à mon deuxième métier, je fais des ménages dans des bureaux avant d'aller construire des routes. Pourquoi ? Et bien pour gagner mieux ma vie vu que je serai pas avocat. "

Je suis bluffé par la motivation de ce jeune homme, j'en reste bouche bée sur le quai, on se salue et on se souhaite une bonne journée. Je traverse le quai et je repars dans l'autre sens.

Merci Youssouf et à une prochaine dans le tramway ou sur une piste de danse, haha !!


A.








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire