Lereta

by 5/13/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous,

Il y a quelques semaines Karim un ancien inconnu qui est cuistot à mon travail, me présente une femme un midi. C'est une collègue à lui, et vient de découvrir le projet via l'expo (le portrait de Karim étant exposé) elle me dit qu'elle aime ce que je fais et qu'un jour elle aimerait bien être interviewée. Je ne déroge jamais à la règle de base du blog 'ne jamais prévoir une rencontre à l'avance' et je lui réponds un " On ne sait jamais, on travail au même endroit, le hasard fera ou non son travail. " Et c'est ce qui s'est passé ce matin, alors que je ne monte que rarement dans un tramway en direction de 'RANZAY' (moi c'est direction 'BEAUJOIRE'), je décide de le prendre et de descendre plus loin sur la ligne 1. Je franchis la porte et je tombe presque nez à nez face à cette femme dans le tramway. Je m'assieds en face d'elle, j'attends de voir ce qu'elle va me dire, on échange 2-3 mots ... Je sens bien qu'elle est un peu gênée et je lui propose tout naturellement d'être mon inconnue, et me réponds : " Ah c'est vrai ?? Je vais être sur ton blog ? Haaaaaan c'est super je vais être une star ! " (rires)

Je vous présente donc Lereta, 39 ans.

Dans la vie Lereta travaille dans la restauration d'entreprise pour un grand groupe : " J'y suis depuis 2005, j'aime ce que je fais ça me permet de changer de site régulièrement. J'ai travaillé dans les cuisines de la CPAM, des écoles et ici dans une banque. C'est très varié et j'adore travailler en équipe car j'aime parler, je suis une vraie pipelette ! (rires) Avant 2005, j'étais mère au foyer et j'ai aimé m'occuper d'eux mais à force j'avais besoin de discuter avec des gens, échanger et rester seule la journée à la fin ça me pesait. N'ayant aucun diplôme et qu'une petite mais superbe expérience en tant que serveuse en Grèce je rêvais d'exercer ce travail.
- En Grèce ? 
- Oui, en Grèce. Je suis albanaise de naissance et j'ai rejoint mon père qui vivait là bas en 1992 (lui était en Grèce depuis 1990). Et suite à un voyage en France avec mon demi-frère, j'ai rencontré mon chéri en boîte de nuit et je ne suis jamais retourné en Grèce. Ma famille m'en a voulu mais je savais que c'était l'homme de ma vie et c'est d'ailleurs toujours le cas. Il s'appelle Bruno. "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier : " Il faut être speed, aimer être polyvalent, aimer rendre service et respecter les normes d'hygiène c'est très important ! "

Elle aime être avec sa famille (1 mari, 2 enfants de 11 et 13 ans) et prendre l'air : " J'aime marcher, être dans la nature. Je n'aime pas rester enfermée chez moi j'ai l'impression d'étouffer. On part d'ailleurs tous les ans en vacances à la montagne dans les Pyrénées. On aime l'air pur et les paysages magnifiques de la montagne. Ma fille elle rêve de plage, mais elle est pas prête d'y aller !!  "(rires)

Elle n'aime pas les choux de bruxelles, les gens qui parlent derrière ton dos et qui ne sont pas francs : " Et je déteste faire du sport. J'aime marcher mais pas courir ... oh la la ... mon dieu j'ai essayé mais non ce n'est pas pour moi !! " (rires)

Une personne qui l'a marquée : " Ma grand-mère : OLIMBI. Pourquoi ? Parce que quand mes parents se sont séparés, mon père était trop focalisé à se chercher une nouvelle femme au lieu de s'occuper de nous. Et que c'est ma grand-mère qui nous a tout appris de la vie : valeurs, respect, éducation ... Une femme formidable qui malheureusement nous a quitté. "

" Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
- Oui, je vais au travail et je me sens utile pour mon entreprise et ça me rends fière. "

Le mot de la fin : " Je dédie le mot de la fin et à mes enfants que j'aime. Mais d'abord les enfants et après le mec, non mais !! " (rires)

Alors oui, je confirme à Karim que Lereta est très bavarde mais en tout cas on a bien rigolé et elle m'a forcément ému avec son histoire si personnelle et vraie ! Merci Lereta et à bientôt au travail.

Bon weekend à tous et à mardi (lundi c'est férié).


A.