Sylvain

by 3/22/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Malgré les tragiques événements, je me dois de publier ma rencontre avec mon sympathique inconnu du jour. Inconnu rencontré ce matin même à l'arrêt 'Gare SNCF'.

Je vous présente Sylvain, 44 ans.

Dans la vie Sylvain est fonctionnaire territorial : " Je ne travaille pas ici, mais en région parisienne ! J'habite Nantes et je fais l'aller/retour chaque semaine. Je suis chef d'équipe dans un petit service qui gère du personnel d'aide à domicile pour le département de l'Essonne. Mon boulot consiste à gérer de l'humain et ce n'est pas simple tous les jours. Car le boulot est difficile et il faut savoir jongler entre le manque de motivation des collègues, le travail difficile, les contraintes qu'ils rencontrent et surtout les difficultés.  Pourquoi si loin ? Et bien à force d’enchaîner les petits boulots plus ou moins chiants, un jour j'ai eu cette opportunité. C'est un chouette taf de travailler dans le social et de m'occuper de personnes, mais je ne compte pas faire ça toute ma vie et puis le trajet ça devient fatiguant ! "

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier : " J'ai fait ce boulot avant d'être chef et ça me permet de comprendre les difficultés qu'ils rencontrent. Si tu es parachuté à mon poste, sans avoir fait ce qu'ils font tu ne peux pas comprendre ce qu'ils affrontent chaque jour : violences, mépris, les différents environnements sociaux, les différentes exigences, etc. Une qualité pour faire mon job ? Savoir prendre du recul ! Nous sommes au cœur des familles que l'on aide et ça peut être difficile parfois. " 

Il aime faire du sport - running & natation, les balades et lire. Je pointe mon doigt vers sa trottinette qu'il porte : " Ça ? Non c'est juste un moyen de transport, ce n'est pas du sport ! " (rires)

Il n'aime pas les tripes, le manque de respect : " Certains auraient besoin de coups de pied au cul plus souvent, ça ne leur ferait pas de mal ! Et je ne parle pas spécialement des jeunes, il y a aussi des anciens qui sont de vrais cons ! " (rires)

" Es-tu heureux aujourd'hui ?
- Là, maintenant ? Oui carrément car je suis en repos ! " (rires)

Le mot de la fin : " Au suivant ! "

Merci Sylvain et bonne continuation, au plaisir de te recroiser dans le tramway.