Sebastien

by 3/07/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous, 

Ce matin je voulais trouver mon inconnu sur la ligne 2, je suis donc allé prendre le tramway à 'Vincent Gâche' en direction du terminus 'Pont Rousseau'. Alors que j'attendais sur le quai, mon regard s'est posé sur cet homme avec son sac à dos, je suis donc allé lui parler.

je vous présente Sébastien, 43 ans.

Dans la vie Sébastien est employé en logistique : " Je fais ça depuis un petit moment, si j'aime ça ? Clairement non ! Disons que le boulot en lui même ne me fait pas rêver, mais que l'humain qu'il y a dans le monde ouvrier est passionnant. J'ai fais plein d'autres choses avant de faire ce job, j'ai été journaliste pendant 5 ans et avant ça j'étais éducateur spécialisé. Pourquoi être passé de journaliste a employé de logistique ? Hmmmmmm ... Disons que je crois que la presse écrite se meurt, qu'elle n'existe que par la publicité, ce qui a le don de m'agacer. (rires)
Je reprends juste le boulot, je viens de prendre 2 mois et demi de congés sans soldes, j'avais trouvé un poste de conseiller en insertion sociale pour aider les jeunes. Job à la fois difficile et passionnant ! Comme je te l'ai dit j'ai été éducateur spécialisé il y a longtemps et faire du social aujourd'hui est beaucoup plus difficile qu'il y a 15 ans. Il y a une violence des propos, de la réalité et surtout entre les personnes ; chose qu'il n'y avait pas avant ! Ça me dégoûte de voir toute cette précarité qui s’accroît chaque jours et de voir de plus en plus de monde à la rue. " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son taf d'éduc spé : " La F.A.J : Fond d'Aide aux Jeunes. C'est une aide d'urgence pour les jeunes que l'on peut débloquer quand un jeune est en grande précarité/danger. Il peut en bénéficier pour se nourrir, se loger, etc. Mais que pour quelques jours ! Il faut que les gens comprennent que ces aides elles sont là pour aider des gens qui en ont vraiment besoin. Il y a des gens qui meurent aujourd'hui dans la rue, et qui sont de plus en plus jeunes ! Et malheureusement, les aides s'amenuisent d'années en années. " 

Malgré tout ça je lui demande ce qu'il aime faire sur son temps libre : " Lire, cinéma, discuter, etc. Mais là où j'ai le plus appris c'est dans les bars de Rennes à Villejean. Ce n'est pas une blague, mais à discuter avec les gens ça te fais grandir ... Et pour moi aller dans ces endroits c'était avant tout là où il y avait de la vraie vie, des hommes et des femmes avec de vrais problèmes, de vraies histoires ! " 

Il n'aime pas l'injustice, la méchanceté gratuite.

" Une personne qui t'a marqué dans ta vie ? 
- Toutes les rencontres nous font grandir, mais si je devait en citer une je dirais : Philippe. Un mec de Rennes, rencontré dans un de ces bars dont je te parlais qui m'a un peu ouvert l'esprit sur le monde ... Il m'a un peu déniaisé ! (rires)
Sinon il y a Nietzsche et Camus qui m'ont fait avancer ... Mais eux c'était quand j'étais en Fac de Lettres. " (rires)

" Es-tu heureux aujourd'hui ? 
- Je pars toujours du principe que le bonheur c'est une posture de l'esprit. Donc oui, je suis heureux. Je suis beaucoup plus heureux dans le monde ouvrier que journalistique, si c'est ça ta question ? " (rires)

Le mot de la fin : " Comme disait Nietzsche : Devient ce que tu es ! Putain si on m'avait dit ce matin que je parlerai politique, social et philo avec un inconnu sur le quai du tram !! Merci c'était sympa de te rencontrer. " (rires)

Merci Sébastien pour avoir joué le jeu d'être mon inconnu du lundi.


A.